Politique culturelle
La Fête de la gastronomie aura lieu tous les 23 septembre

La Fête de la gastronomie aura lieu tous les 23 septembre

25 septembre 2011 | PAR Olivia Leboyer

Après une première édition très annoncée, très attendue, mais au résultat en demi-teinte, la Fête de la gastronomie s’installe pour devenir un rituel qui se veut à la mesure de la fête de la musique. Désormais, une nouvelle fête trouvera sa place dans le calendrier de la rentrée : l’arrivée de l’automne coïncidera chaque année avec la Fête de la gastronomie.

Ce vendredi 23 septembre avait lieu la toute première Fête de la gastronomie (voir notre article), avec pour thème la Terre nourricière.
L’idée est de faire découvrir les produits des régions françaises et d’outre-mer, dans un esprit de convivialité, un peu sur le modèle de la Fête de la Musique.
Pour cette première édition, des événements ont été organisés ici ou là, l’implication des chefs ou fournisseurs n’étant pas toujours égale. De grands noms, comme Alain Ducasse ou Guy Martin, des chefs reconnus comme Yves Camdeborde (Le Comptoir Odéon) ou Christian Etchebest (La Cantine du Troquet), de grandes enseignes (Les Relais & Châteaux de France, Villeroy & Boch, Dalloyau qui proposait de redécouvrir ses iniMYTHtables comme le fameux opéra), ou des confédérations (la Confédération des charcutiers proposait une remise de 30% sur 3 produits emblématiques), des recettes mises en ligne… composaient un programme aussi alléchant qu’hétéroclite.
Précisément, il s’agissait d’encourager les initiatives collectives, à tous les niveaux (du casse-croûte au repas étoilé). Dès le matin, le Secrétaire d’Etat Frédéric Lefebvre expliquait le projet à William Leymergie sur Télématin. Puis, il partait suivre un cours de cuisine avec Jack Lang, à l’Atelier Guy Martin, au marché aux Papilles, avant de s’envoler pour Avignon où l’attendait un grand banquet, au terme de cette journée bien remplie.
Près de chez vous, il n’est pas certain qu’il y ait eu autant d’effervescence. Mais il faut évidemment du temps pour qu’une telle fête se mette en place et s’implante durablement dans le paysage. Ce week-end, avaient également lieu la Fête des jardins (les 24 et 25 septembre), ainsi que les courses du Luxembourg ce dimanche 25, pour les plus sportifs.
Rendez-vous donc l’année prochaine pour la seconde édition de cette Fête : en attendant, vous pouvez intervenir sur la page facebook de l’événement.

Critique Jean-Louis Murat, Grand Lièvre, album en toutes libertés
Ecrire de Marguerite DURAS, au Théâtre de l’Atalante
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *