Politique culturelle

La BNF déstituée de ses manuscrits coréens

25 novembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

En marge du sommet du G20 de Séoul, le Président de la République a annoncé le retour en Corée de 297 manuscrits coréens conservés par la Bibliothèque nationale de France depuis 1867. Il faut rappeler qu’il existe en Corée d’autres copies de la plupart d’entre eux.Le personnel de la BNF condamne cette décision.

La BNF souhaite que des solutions avec réciprocité ou contrepartie (échange, prêt croisé ou par rotation, prêt par sous-ensembles…) continuent d’être appliquées. « Cette décision prive la Bibliothèque nationale de France d’un ensemble remarquable de documents qu’elle s’est attachée à conserver, restaurer, inventorier, pour les mettre à la disposition des chercheurs comme elle le fait pour les très nombreux fonds étrangers qu’elle a collectés depuis le 16ème siècle, témoignant ainsi de sa grande considération pour le patrimoine des cultures étrangères et de son désir de le mettre au service de tous. »

Ce retour est un prêt  renouvelable tous les cinq ans, cela valant  » restitution de fait, en contradiction avec le droit, qui ne permettra au mieux que des retours épisodiques des œuvres en France et ne manquera pas de conforter, voire de susciter, des revendications de restitution que certains pays présentent de façon toujours plus soutenue aux archives musées et bibliothèques partout dans le monde. »

Parmi les premiers signataires , on compte, Denis Bruckmann, conservateur général, directeur des collections, Thierry Delcourt, conservateur général, directeur du département des Manuscrits, Michel Amandry, conservateur général, directeur du département des Monnaies Médailles et Antiques, Laure Beaumont-Maillet, conservateur général honoraire, ancienne directrice du département des Estampes.

Cette motion est disponible en français et en anglais sur le site jesigne.fr sous le titre Déclaration personnels BnF sur manuscrits coréens.

Visuel: «Cérémonial du conseil préposé aux funérailles du roi Sun Jong», manuscrit coréen, 1834. (BNF)- source Le Figaro.fr

Mobiletag l’application qui décode les codes
Buffy contre les vampires au cinéma: le film que les fans vont détester
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “La BNF déstituée de ses manuscrits coréens”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *