Politique culturelle
France Inter condamnée à verser 252 000 euros à Didier Porte

France Inter condamnée à verser 252 000 euros à Didier Porte

13 avril 2012 | PAR Francois Colombi

Le chroniqueur et journaliste radio Didier Porte vient de gagner aux prud’hommes. Remercié en 2010 par France Inter, la station est condamnée à lui verser 252 000 euros pour licenciement abusif.

Après Stéphane Guillon en 2011, c’est au tour de Didier Porte de toucher le jackpot. En effet, l’ancien chroniqueur de la matinale et du Fou du roi se voit octroyer la somme de 252 000 euros par son ex employeur. «France Inter condamnée à 250 000 boules pour licenciement abusif. C’est vous qu’allez payer, les amis, désolé» a annoncé l’animateur sur son compte Twitter.

 

C’est après avoir imité et caricaturé Dominique de Villepin qui victime du syndrome Gilles de la Tourette s’écriait «J’encule Sarkozy» que la collaboration entre France Inter et Didier Porte avait pris fin. La radio avait prétexté un changement de grille

 

Gardant toujours le sourire, l’humoriste a annoncé que «Je ne vais pas aller faire la Bamboula au Fouquet’s”. En homme de gauche et en tant que grand militant de Jean- Luc Mélenchon, il a affirmé «avoir honte » de toucher autant d’argent.

Stéphane Guillon lui a adressé  son soutien via Twitter « Je me réjouis pour Didier. Belle victoire, méritée ! Et en plus, on risque de le retrouver sur France Inter fin mai… à la libération ! »

Tout comme pour l’affaire Guillon l’année précédente, France Inter devrait faire appel de cette décision. Même si rien n’est confirmé, la radio s’abstient pour le moment de tout commentaire.

 

Inauguration du Palais de Tokyo : la nomination de Jacques-Antoine Granjon à la présidence du Conseil d’Administration
Biennale de Lyon, la fabrique de la danse
Francois Colombi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture