Politique culturelle
L’art contemporain investit la fondation Eugène Napoléon pour les journées du patrimoine.

L’art contemporain investit la fondation Eugène Napoléon pour les journées du patrimoine.

17 septembre 2011 | PAR Bérénice Clerc

Dans le  cadre des journées du patrimoine les 17 et 18 septembre 2011 partez à la rencontre de l’art contemporain dans les jardins cachés de la fondation Eugène Napoléon.

Fondation créée par l’Impératrice Eugénie, initialement prévue pour accueillir des orphelines. L’édifice fut réalisé par l’architecte Hitorff et la chapelle à nef unique, conçue sur le modèle paléo-chrétien, est décorée d’une peinture murale de Joseph-Félix Barrias.

L’orphelinat d’origine a laissé la place à une école maternelle et primaire (avec un accueil, entre autre, des enfants en situation de handicap), un collège, des formations professionnelles post-bac, un internat et une résidence pour étudiantes, activité principale de la fondation Eugène Napoléon.

Bruno Huang Commissaire à la biennale de Venise investit ce lieu et livre un panorama de l’art contemporain. Peintures, sculptures, installations lumière, photos vous offrent une ballade entre art, patrimoine et nature. Adrienne Jalbert, Nathalie Junod Ponsard, Sébastien Kito et Vincent Lajarige sont à l’honneur.

De jeunes artistes ont également la chance de présenter leur travail. Vous pourrez ainsi découvrir les montages photos ultra tendance de Guillaume St Michel puis les travaux de Richard Lee, Tamara Millon, Lisadie Taste et C.Crépin

Infos pratiques

Du bon, du vrai, du rire aux éclats Bénureau joue les Indignes au Splendid.
Le roman-hublot de Charles Danzig
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

One thought on “L’art contemporain investit la fondation Eugène Napoléon pour les journées du patrimoine.”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *