Politique culturelle

De nouvelles propositions de sécurité dans les trains ?

De nouvelles propositions de sécurité dans les trains ?

24 août 2015 | PAR Hakim Akcha

 Après l’attentat terroriste de l’une des rames de train de la société belge Thalys, les gouvernements français et belges lancent de nouvelles propositions pour améliorer la sécurité des passagers dans les différentes sociétés ferroviaires. 

Depuis l’attentat terroriste d’Ayoub El-Khazzani dans la rame Thalys opérant sa correspondance entre Paris et Amsterdam, les gouvernements et les sociétés ferroviaires proposent de plus en plus de nouvelles règles de sécurité pour préserver la vie et la tranquillité des passagers.

Vendredi dernier, en fin d’après-midi, un homme torse nu armé d’un fusil d’assaut (kalachnikov) et d’un pistolet automatique courait en liberté dans le train de la célèbre société belge Thalys. L’homme est rapidement arrêté grâce à l’intervention de quatre passagers. Aucune victime n’est à déplorer, si ce n’est un jeune homme qui s’est pris une balle perdue et un autre qui a été blessé au cutter par l’homme. Pour autant, l’attentat soulève de nombreuses questions en rapport avec la sécurité dans les gares et les trains européens.

Très peu de temps après cet attentat terroriste, le gouvernement belge décide d’imposer un renforcement drastique des mesures de sécurité pour l’ensemble des gares et des trains de Belgique. Ainsi, les Thalys subiront des contrôles de bagages renforcés et beaucoup plus nombreux, ainsi qu’une intensification des patrouilles dans les rames de train et dans les gares. Côté français, la SNCF va « mettre en place un numéro national de signalement des situations anormales, auquel répondront des personnels spécialement formés« , annonce le premier ministre français, Manuel Valls. Par ailleurs, la société compte « renforcer le nombre et la visibilité des messages de vigilance dans les gares« . Ainsi, le premier ministre et le président de la SNCF, Guillaume Pepy, comptent intensifier les rondes de surveillance dans les trains et les gares françaises mais demandent surtout aux citoyens et aux passagers de signaler rapidement tout agissement suspect.

En revanche, pour la SNCF, certaines des demandes de renforcement de la sécurité semblent impossibles à mettre en place. C’est pourquoi, la société ferroviaire française exclu totalement et définitivement le contrôle systématique des bagages en raison de la trop importante fréquentation de l’ensemble des gares françaises. Pour cette dernière, cette solution n’est pas envisageable et impliquerait un coût beaucoup trop important. Guillaume Pepy explique également que la surveillance renforcée dans quelques lignes de trains ne serait pas efficace. Il s’explique : « soit vous êtes comme Eurostar, dans un domaine complètement fermé. Si vous êtes dans un domaine ouvert, les gens mal intentionnés iront ailleurs. Soit vous êtes exhaustif, soit votre efficacité est faible« .

Visuel : © Logo Officiel de Thalys.

Zaina Erhaim, lauréate du prix Peter Mackler
Les parfums Hashtag et Universal Music associent leurs notes pour le plus grand plaisir des girls branchées
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *