Politique culturelle

13 novembre : les Archives de Paris mettent en ligne plus de 7000 documents

13 novembre : les Archives de Paris mettent en ligne plus de 7000 documents

22 février 2017 | PAR Alice Aigrain

7709 documents déposés aux abords des sites attaqués le 13 novembre 2015 ont été collectés par les Archives municipales. Numérisés, il est désormais possible de consulter ce corpus via le nouveau site des archives parisiennes.

« Conserver la mémoire du mouvement de solidarité »

« La TOLÉRANCE et l’amour vaincront !!! », « Love, wine and Rock n’roll », ces mots, joliment graphiés ou rapidement griffonnés, font partie des milliers de dessins et d’hommages déposés autour des sept lieux qui ont été touchés le 13 novembre. Fait par des adultes ou des enfants, racontant l’espoir, la solidarité, mais aussi la hargne, la colère, l’incompréhension ou le désarroi, ce corpus avait été soigneusement collecté par les agents de la mairie ou des archives de Paris au lendemain des attentats. L’opération de récolte avait été mise en place la première fois après l’attentat de Charlie Hebdo, et avait été systématisée après les attaques du Bataclan. La mairie de Paris annonçait alors qu’il rejoindrait les archives, comme autant de témoignages anonymes d’un évènement historique dans l’histoire de la Ville, et qu’à ce titre, une partie rejoindrait les fonds du musée Carnavalet, et du musée de l’histoire de Paris (dont la réouverture est prévue en 2019). Entre temps, une petite centaine de dessins avait été publiée sur le site de la Mairie et exposée en hommage aux 130 victimes.

Un outil pour la recherche

Depuis lors, les documents ont été séchés, désinfectés, nettoyés, classés et numérisés. D’une grande variété, ce sont des dessins et des textes en toutes les langues, de tout format. Les hommages se distinguent parfois par leur originalité, tandis que certains motifs reviennent régulièrement semblant s’imposer progressivement.
Outil de mémoire, pour l’éducation ou pour la création, cette nouvelle base a été pensée par les archivistes comme un outil de recherche historique. La côte de chaque document comprend numéro de versement, numéro d’article et numéro de pièce, tandis que le site permet de trier les documents en fonction de 3 critères : lieu précis de la récolte (9 adresses sont distinguées pour le seul site du Bataclan), date de la collecte et format du document. L’ensemble n’est pas figé pour autant, les Archives de Paris continuent leur collecte qui alimentera le site au fur et à mesure de l’enrichissement de ce fonds.

© Archives de la Ville de Paris. Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 collecté sur le site du Bataclan, 3904W.

« C’est pas le bout du monde! » Une nouvelle émission culturelle sur les Outre-mers
[Critique] « Chez nous » de Lucas Belvaux ou Le petit fasciste illustré en bas de chez soi
Alice Aigrain

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *