Actu
Pierre Viot, l’ancien président du Festival de Cannes, est décédé

Pierre Viot, l’ancien président du Festival de Cannes, est décédé

07 août 2020 | PAR Loïs Rekiba

Anciennement à la tête du Centre national de la cinématographie (CNC) et à la présidence du Festival de Cannes pendant plus de quinze ans, Pierre Viot est décédé, à l’âge de 95 ans.

Une figure du monde culturel

Pierre Viot, qui aura été pendant plus de 15 ans le président du Festival de Cannes, est mort ce jeudi à l’âge de 95 ans, a déclaré son fils à l’AFP. D’abord conseiller à la Cour des comptes, il a aussi été le directeur du Centre national de la cinématographie (CNC) de 1973 à 1984, avant d’obtenir la présidence du Festival de Cannes en 1985, succédant ainsi à Robert Favre Le Bret. Pierre Viot avait déclaré à l’AFP, lors de son tout dernier Festival de Cannes, en juin 2000: « J’ai vécu une grande passion, et cette passion ne me quitte pas« .

Il insistait sur la spécificité d’un festival tel que Cannes. Pour lui, il se définissait par une équation simple mais hautement symbolique : une relation privilégiée entre « les films et les artistes« , avait-il déclaré avant de céder la place à à Gilles Jacob, son successeur qui avait précédemment été délégué général du Festival. Dans ses propos transmis jeudi à l’AFP, ce dernier exprime sa profonde amitié à l’égard du défunt, en affirmant « De 1984 à 2000, j’ai travaillé avec Pierre Viot tous les jours. Il était notre président et mon cher complice. Protecteur d’une équipe soudée, il a apporté au Festival noblesse, élégance morale et sens de l’Etat« . Il salue également « sa hauteur de vue, sa lucidité souriante » ainsi que « sa classe » qui l’ont toutes trois marqué.

Un homme à la « modernité insensée »

Du côté de la Croisette, l’actuel président du Festival, Pierre Lescure, salue Pierre Viot et sa « modernité insensée » lui ayant permis d’exercer un magistère important, un rôle de « garant juridique, économique, moral du Festival et en même temps la liberté d’esprit à Gilles Jacob pour faire passer le festival presque déjà dans le XXIe siècle« . Avant d’ajouter, « Pierre Viot, ça dépasse le festival de Cannes. C’est 75 ans au service de la culture » et à la présidence pour « la nouvelle dynamique du financement du cinéma« .

Quant à Thierry Frémaux, le délégué général du Festival de Cannes, ce dernier déclare : « C’est avec affection que je rends hommage à Pierre Viot, l’un de ceux qui avec un engagement public jamais démenti ont fait l’Histoire du festival de Cannes« .

À noter que Pierre Viot, en tant qu’ancien énarque ayant fait ses marques dans la haute fonction publique, a également été à la tête du conseil d’administration de l’établissement public en charge de la construction de l’Opéra Bastille.

 

© RINDOFF-JACOVIDES-FIZET

La poétesse britannique non-binaire, Kate Tempest, change de prénom et devient Kae
Rencontre avec Farhad Re : « Je fais des collections pour améliorer ce que je n’aime pas »
Loïs Rekiba

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *