Actu
Nomination de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano à la tête du CND de Montpellier

Nomination de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano à la tête du CND de Montpellier

19 avril 2017 | PAR Laetitia Zicavo

Mais qui remplace donc Rodrigo Garcia à la direction du Centre Dramatique national de Montpellier? La question a provoqué de nombreux désaccords entre les collectivités locales et le ministère de la Culture. C’est finalement ce dernier qui a obtenu gain de cause avec la nomination de la metteure en scène Nathalie Garraud et de l’auteur dramaturge Olivier Saccomano. Ils rentreront en fonctions à partir du 1er janvier 2018. 

Un bras de fer entre le national et le local

Après un appel à candidatures lancé en janvier dernier qui a donné lieu à des auditions le 24 mars, on sait enfin qui succédera à Rodrigo Garcia à la tête du CND de Montpellier. Le duo Nathalie Garraud et Olivier Saccomano a proposé d’ouvrir les perspectives du théâtre à de nouveaux publics, d’aller au devant de la population de la métropole et de toute la région. Misant sur des échanges avec les territoires méditerranéens, le tandem prévoit de mettre Montpellier au centre d’un projet de « Biennale des Arts de la scène en Méditerranée » . A leur candidature conjointe s’opposait celle de Jean Valéra, acteur, animateur d’une jeune compagnie, aujourd’hui directeur de Sortie Ouest à Béziers et directeur du Printemps des comédiens à Montpellier, qui lui, était soutenu par l’agglomération et la ville.

La décision a été annoncé hier, mardi 18 avril, par le biais d’un communiqué du Ministère de la Culture dans lequel il est précisé que « Cette décision est également le fruit d’un échange avec Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, que la ministre a reçu le lundi 17 avril pour lui faire connaître sa décision et évoquer avec lui plus largement la politique culturelle menée à l’échelle du territoire métropolitain » . Audrez Azouley a cependant renouvelé son engagement envers la politique culturelle menée à l’échelle du territoire métropolitain en assurant que « cela pourrait se traduire par un soutien renforcé au festival « Printemps des comédiens », qui pourrait devenir à terme le chef de file d’un projet de théâtre et de cirque à l’échelle de la métropole, sous l’impulsion de Jean Varela, directeur du festival » .

Le départ d’un metteur en scène controversé

Cette décision signe le départ de Rodrigo Garcia. Le metteur en scène controversé avait décidé de quitter l’établissement après 4 ans de bons et loyaux services en raison d’une coupe budgétaire de l’agglomération de 100 000 euro, précisant que « Quatre années à ramer à contre-courant sont plus que suffisantes » . Les choix d’un théâtre très cru avait à plusieurs reprises fait polémique et provoqué des manifestations. Ainsi « Golgota Picnic » s’était heurté à la colère de catholiques intégristes car reprenant le thème de la Cène. La pièce radicale « Accidens » , quant à elle, avait choqué les défenseurs des animaux en raison de la mise à mort d’un homard à chaque représentation.

Visuel : © CC

Les sorties cinéma de la semaine du 19 avril
Madame de Staël fait son entrée dans la prestigieuse collection de « La Pléiade »
Laetitia Zicavo

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *