Actu
Michael Schumacher se fait détrousser

Michael Schumacher se fait détrousser

24 juin 2014 | PAR Alexander Mora-Mir

Le Centre hospitalier de Grenoble dans lequel était hospitalisé l’ex-pilote de Formule 1 a porté plainte pour « vol et violation du secret médical », tout comme les avocats de la famille du champion, suite au vol de documents confidentiels du dossier médical de Michael Schumacher.

Volés et possiblement mis en vente. Des documents du dossier médical de Michael Schumacher ont été dérobés a annoncé sa porte-parole Sabine Kehm dans un communiqué cité par les médias allemands et britanniques lundi 23 juin. Après 6 mois de coma, suite à son grave accident de ski le 29 décembre dernier, le champion de 45 ans à de nouveaux soucis à se faire.

« Depuis plusieurs jours, des documents volés et des données sont mis en vente. Le vendeur affirme qu’il s’agit du dossier médical de Michael Schumacher ». Elle prévient que « Nous lancerons des procédures judiciaires contre toute publication du contenu du dossier médical » et rappelle que « le contenu de tout dossier médical est totalement privé et confidentiel ».

Le vol est celui des deux premières pages d’un dossier qui en compte une dizaine, et le CHU de Grenoble fait l’objet d’une expertise afin d’établir s’il a pu être piraté ou utilisé de manière frauduleuse. Selon le journal allemand Bild-Zeitung, le « vendeur » de ces documents ultra-confidentiels, réclame 60 000 francs suisses (un peu plus de 49 000 euros) aux journaux auxquels il les propose.

L’entourage de Michael Schumacher menace d’attaquer en justice chaque média qui pourrait publier ces documents. « L’achat de tels documents/données ainsi que leur publication sont interdits. Les données du dossier médical sont hautement confidentielles et ne peuvent pas être rendues accessibles au public » souligne Sabin Kehm, la porte-parole de l’ancien pilote.

L’hôpital avait pris des mesures très strictes pourtant, pour protéger ce dossier et l’accès à la chambre du champion allemand était protégé par un vigile durant les six mois de son séjour à Grenoble. L’affaire reste floue pour l’instant. Espérons seulement que ces documents ne feront pas irruption sur nos écrans.

© visuel : Creative Comments Wikipedia

Angelin Preljocaj interdit de danser à Montpellier
L’ouverture du musée Picasso une nouvelle fois repoussée
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *