Medias
Well Well Well, le Mook pour elles est né

Well Well Well, le Mook pour elles est né

27 août 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Merci le crowdfounding ! C’est grâce à la plateforme Ulule que le Mook, entendez un media mi-magazine mi-livre est né. Son but : donner de la visibilité aux cultures lesbiennes.

Well Well Well est un bel objet bi-annuel. Il s’agit d’une revue culturelle de fond qui fait la part belle à l’iconographie. Ici, nous sommes à l’opposé de tous les poncifs et autres fantasmes mal placés d’hétéros bas de gamme. Well Well Well sortira au printemps pour son premier numéro, où l’on trouvera entre autres « un texte inédit de Virginie Despentes, une rencontre avec la photographe sud-africaine Zanele Muholi, une interview fleuve de la réalisatrice Céline Sciamma (La naissance des pieuvres, Tomboy), un article sur le porno féministe… »

La revue est féministe, militante. Son objet est de faire connaitre l’histoire du mouvement lesbien, peu connu. Il se destine bien sur à tous les lecteurs qui souhaiteront ouvrir ses pages :  garçons, filles, gay ou straight.

Chaque numéro de 128 pages sera vendu 15€.

Visuel : ©Well well well

La selection cinéma de la semaine du 27 août
William Carnimolla rhabille les rondes
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *