Medias

Tremblement de terre pour le site culturel Evene

26 août 2010 | PAR Tristan Karache-Prudent

Le premier site internet culturel français perd 25 de ses journalistes et son avenir demeure bien incertain pour le moment. Le Figaro qui espérait quelques années auparavant booster sa part numérique est déçu des performances du site.

En 2007, lorsqu’ Evene.fr comptabilisait 1.5 millions de visite mensuelle et faisait un chiffre d’affaire d’1,8 millions d’euros, le Figaro avait racheté le portail interactif. Ses deux fondateurs, Christophe Chenebault et Christelle Heurtault expliquaient alors que « Nous souhaitons non seulement faire d’Evene le référent pérenne du secteur, mais également relancer l’offre Figaroscope sur lefigaro.fr ».

Cependant Rue89 annonçait début juin 2010 que le site allait subir un lifting plutôt important (voir notre article). Si au moment des faits, Pierre Compte le directeur d’Evene demeurait calme et plutôt passif, l’équipe du site internet se révoltait en indiquant que l’entreprise du célèbre quotidien reniait l’achat qu’il avait effectué trois auparavant. Pierre Compte a reconnu que le développement souhaité par le Figaro n’avait pas été tenu et rejette calmement la faute sur la métamorphose d’internet.

Sur un total de 25 personnes, 24 sont amenées à prendre la porte… Avec un effectif aussi réduit, quelques changements dans la dynamique du site sont à craindre. Il est fort à parier que  l’espace virtuel ne devienne qu’un simple portail  distribuant un minimum d’information et ne disposant plus d’assez de mains pour écrire les articles de fond qui en ont fait sa réputation. Une métamorphose qui pourrait s’avérer fatale amenant le site à mourir petit à petit pour finir dans les méandres de la toile. Il serait dommage de perdre une banque de donnée aussi importante qui réagissait avec fulgurance sur l’actualité culturelle en particulier dans le domaine de la littérature.

 

Le talent gigantesque de Claire Ruppli dévoile les heures noires de Prague
Attention talent, Eliza Doolittle
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *