Medias

#Morandini – Télé, people, buzz, 2 petites semaines et puis s’en va…

#Morandini – Télé, people, buzz, 2 petites semaines et puis s’en va…

08 septembre 2013 | PAR Nassim Zouaia

Défi raté pour Jean-Marc Morandini, le fait de quitter D8 où il était bien installé avec toute son équipe pour rejoindre NJR12 s’est soldé par un échec…décryptage:

 

Faire du neuf avec du vieux:

S’agit-il d’un phénomène de lassitude ou la concurrence impitoyable que se livrent les chaines en access prime-time?

La nouvelle émission de Morandini s’inscrivait en parallèle avec un événement de poids dans le PAF, la reprise du « Grand journal » par Decaunes et son succès immédiat, mais cet élément seul ne justifie pas un tel naufrage puisqu’en parallèle sur Direct 8, à l’heure où Morandini officiait, Cyril Hanouna fait un carton avec « Touche pas à mon poste ».

On attendait certainement Morandini dans un concept un peu plus novateur, une erreur stratégique peut-etre. Son concept « faire une émission de décryptage, d’analyse et sortir du « tout télé-réalité » pour nous concentrer sur des reportages dans les coulisses des émissions et recevoir des invités prestigieux comme Julien Arnaud, Anne Claire Coudray, Arthur Jugnot… » (source: jeanmarcmorandini.com) mais c’est peut-être cette spécialisation dans la niche de la télé réalité qui faisait son intérêt pour les telespectateurs.

Un avenir en points de suspension:

Si Morandini a quitté D8 c’est avant tout parce que Canal +, nouvel actionnaire de D8, n’a rien proposé à ce cher JMM et du coup la solution de repli la plus concrète était NRJ12, si la transition avait été moins brusque JMM aurait-il eu le temps de peaufiner son concept et nous proposer une émission vraiment inédite?

En tout cas ce que ceci nous démontre c’est que l’animateur ne fait pas l’intérêt d’une émission et que Morandini n’est pas indispensable. Il lui reste son émission hebdomadaire « Crimes », réjouissons-nous NRJ12 envisage de confier la case libre à….Cauet…

visuel : logo de l’émission de Morandini.

Reprise du « Maxi Monster show » à l’Alhambra
« Alceste à la Cigale », le misanthrope de Molière
Nassim Zouaia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *