Medias
Libération fait sa petite révolution !

Libération fait sa petite révolution !

29 novembre 2013 | PAR Camille Pettineo

La nouvelle est tombée avant-hier dans la soirée : Libé lance sa bibliothèque de livres numériques ! Regroupant des textes exclusifs ou parus dans le journal, ces ouvrages thématiques seront proposés chaque mois. Stratégie éditoriale ou simple souci déontologique, cette nouvelle soulève tous les enjeux auxquels la presse est confrontée.

Logo Libération


La prise de la place-forte numérique

Sortir du traditionnel format quotidien, voilà le défi que Libé s’est lancé. Enrichissant ses reportages d’éléments inédits et de nouvelles contributions, le journal nous présente des ouvrages d’analyses riches.

Pourtant rien de bien nouveau dans le fait qu’un journal publie des enquêtes sous forme de livre. Mais le quotidien fait plus fort en les proposant dans le format ouvert «ePub» qui permet une consultation sur smartphones, tablettes, ordinateurs… Simple et ludique, l’ouvrage se place automatiquement dans la bonne application de nos appareils une fois téléchargé et transféré. Peut être une façon de démontrer que ce n’est pas la lecture qui est boudée, mais le support qui n’est plus assez visible et accessible dans l’océan d’écrans qui nous entoure.

Autre avantage, Libé propose un accès gratuit et illimité à ses abonnés pour les consulter. Mais ils sont également disponibles sur la boutique du journal pour 2,90 €. Un prix très modeste compte tenu que le journal coûte 1,60 € en kiosque !

Un concept pré-existant

L’idée n’est pas nouvelle. En 1945, Vannevar Bush plaçait déjà l’utilisateur au coeur de l’expérience technologique dans son livre As We May Think . Quant au terme de librairie numérique, il est utilisé pour la première fois en 1988 dans un rapport de la Corporation for National Research Initiatives. Côté E-Book, on ne peut pas ignorer l’expérience française de Rue 89. S’inscrivant dans la veine du grand reportage, le média a largement ouvert la voie en 2012. Libé n’invente donc rien, mais prend le cap d’importants changements amorcés par la digitalisation des supports.

Une réponse pertinente aux enjeux de la numérisation

Les journaux l’ont bien compris Internet est totalement ancré dans notre culture ! Droit inaliénable des internautes, il dynamise et ouvre le marché de la culture. Le quotidien s’en rend bien compte, et répond via ce projet à la modification du biotope informationnel. Mais rien de nouveau en cela, puisqu’il faisait parti avec Le Monde et Les Echos des premiers grands quotidiens à ouvrir la voie du web en France.

Malgré tout, l’expérience démontre que les sites d’informations sont devenues un point de passage pour l’internaute. L’information est devenue un fluide continu, un « work in progress » à la recherche de la vérité. Dans le livre numérique, via la compilation de l’information, on peut voir l’entreprise de se représenter à nouveau un produit final : une vision sur le long terme. Déjà disponible en ligne dans la collection Actu on retrouve les enquêtes sur Syrie : l’agonie sans fin » ou FN : la contamination.

A travers lui, le journal démontre sa capacité à rendre l’actualité plus compréhensible pour des lecteurs qui ont de plus en plus de mal à appréhender l’actualité au jour le jour. La valeur du journalisme ne se cantonne plus seulement au contenu mais dans cette capacité à connecter les gens et l’information.

Pour toutes ces raisons Libé peut être salué, d’autant plus qu’il fait un geste commercial pour le lancement de sa bibliothèque en offrant l’ebook Racisme et haine : ASSEZ !. Pour le télécharger, il suffit d’un clique !

Camille Pettineo

Visuel : © capture écran du site et du logo Libération

Retour sur une tempête dans le monde de la culture et de la danse !
Soirée de lancement Vinealove, du vin et de l’amour
Camille Pettineo

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *