Medias
La radio innove pour le festival Lumière

La radio innove pour le festival Lumière

12 octobre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La radio serait-elle le média éternel. La télé, le web et les smartphones ne l’ont pas avalé, au contraire, elle en joue. C’est ce que prouve une fois de plus Radio Lumière qui couvre le Lumière Grand Lyon.

Du 15 au 21 octobre, Lyon vibrera au rythme du cinéma. Le festival est le premier à offrir au public une radio entièrement dédiée à son actualité, et cela, depuis 2010.  Grande nouveauté,  Radio Lumière devient la première radio évènementielle diffusée tout à la fois sur le web, l’internet mobile, la FM et la RNT, jusqu’au 31 octobre.

Par communiqué, l’agence Moustic informe : « Alliant nouvelles technologies et patrimoine culturel, Radio Lumière propose d’enrichir l’expérience utilisateur en offrant des services associés inédits. La possibilité par exemple de visionner des informations relatives au programme écouté diffusées grâce au RSP®, Radio Screen Player, un player intelligent conçu en partenariat avec Vizion’R : légendes des titres écoutés et photos des invités, infos pratiques, programmation ciné du jour, météo, infos trafic pour se rendre aux séances dans les meilleures conditions possibles. »

Radio Lumière est accessible 24h/24 via les sites du festival www.festival-lumiere.org et de Moustic www.moustic.fr, sur smartphone grâce aux applications Iphone et Androïd. Radio Lumière sera aussi diffusée au cœur du Village de jour et dans certains lieux partenaires.

Enfin, Radio Lumière confirme et étend sa présence sur les réseaux sociaux : page Facebook, compte Twitter @RadioLumiere, Soundcloud, etc.

Un projet résolument tourné vers les nouveaux médias pour un festival unique qui a à cœur de mettre en valeur le cinéma d’hier et d’aujourd’hui.

Radio lumière, à écouter sur www.festival-lumiere.org

 

 

 

 

Ted, la critique. Mark Wahlberg dans une comédie familiale faussement rebelle
Les 10 incontournables du week-end du 12 octobre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *