Medias
Harcèlement moral : le magazine « Causette » condamné

Harcèlement moral : le magazine « Causette » condamné

02 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

Redressement judiciaire en avril et condamnation pour harcèlement moral ce mois-ci, rien ne va plus pour le mensuel féminin. Suite à la plainte d’Anne Laure Pineau, une ancienne employée du journal, Causette a été condamné à lui verser la somme de 41 215 euros… Explications.


 

 

 

 

 

Une mauvaise nouvelle peut en cacher une autre. Placé en redressement judiciaire le 29 avril dernier par le tribunal de commerce de Paris en raison d’un déficit de 600 000 euros en 2014, le mensuel Causette a dernièrement été condamné par le conseil des prud’hommes à verser à une ancienne journaliste, Anne-Laure Pineau, la somme de 41 215 euros. « La somme comporte notamment 10 000 euros pour dommages et intérêts pour harcèlement moral et 18 000 euros d’indemnité pour licenciement sans justification valable » explique Les Inrocks.

Anne-Laure Pineau, engagée depuis 2011 comme journaliste chez Causette, avait porté plainte en septembre 2013 pour harcèlement moral. Six mois plus tôt, la victime s’était évanouit dans la rue et son médecin traitant avait dû l’arrêter pour « anxiété au travail » précise le site Arrêt sur images. Suite au jugement du 3 mars, le directeur de la publication, Grégory Lassus-Debat, a fait appel, s’indignant « du portrait fait de lui dans ce jugement ». Le verdict est pour le moment non rendu.

Pour rappel, le magazine « plus féminin du cerveau que du capiton » n’en est pas à sa première affaire : un article du numéro de novembre 2013 sur la prostitution avait fait l’objet d’une violente polémique, les rédacteurs avaient été accusés d’être “putophobes”, “transphobes” et “racistes” ou encore une ancienne employée accusait dans Libération Grégory Lassus-Debat d’être “devenu méfiant, parano, mégalo”. Décidément Causette se fait toujours « plumer les ailes »…

Visuel : © couverture officielle du numéro 58 de Causette

Les 15 concerts du mois de juillet
Les vernissages de la semaine du 2 juillet
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *