Actu
Marie Lacaussade, Chargée Relations Entreprises ICART : « De plus en plus d’étudiants aspirent travailler dans les secteurs qui leur plaisent vraiment »

Marie Lacaussade, Chargée Relations Entreprises ICART : « De plus en plus d’étudiants aspirent travailler dans les secteurs qui leur plaisent vraiment »

22 juillet 2019 | PAR La Rédaction

En 55 ans, plus de 5 000 diplômés formant un réseau puissant et quatre campus à Paris, New York, Bordeaux et bientôt Lyon (septembre 2019), l’ICART remporte la première place au classement Eduniversal 2018/19 des meilleurs licenses, Bachelors et grandes écoles de la spécialité « culture ». Alors qu’une étude vient de paraître, permettant de mesurer les parcours et les choix des anciens étudiants de cette école d’ingénierie culturelle unique, Marie Lacaussade, Chargée Relations Entreprises ICART, répond à nos questions.

Selon vos dernières statistiques, parmi les diplômés de l’ICART, 45% travaillent dans le Marché de l’Art et 55% dans l’événementiel, le management culturel et la communication. L’ouverture à l’ensemble de l’ingénierie culturelle progresse-t-il depuis quelques années ?
Oui, de plus en plus d’étudiants aspirent à donner du sens à leur parcours et à travailler dans les secteurs qui leur plaisent vraiment. L’ingénierie culturelle regorge de métiers passionnants en particulier sur des questions d’organisation d’événements ou de programmation artistique.

Quelles spécialités recouvrent les MBA ? Comment cela se passe-t-il en région?
L’Icart offre dès la 4ème année la possibilité de choisir une majeur sectorielle et qui en 5ème année va permettre aux étudiants de se spécialiser complètement et de se consacrer, grâce à cette spécialité Art / Musique/ Spectacle ou Cinéma, à leur passion et de prendre leur projet professionnel à bras-le-corps, en montant notamment un événement culturel de leur secteur choisi. En région, c’est un peu différent : les étudiants choisissent deux majeurs, mais assistent à l’ensemble des cours.

Quels sont les cours théoriques principaux et comment se passe l’apprentissage pratique?
Les étudiants suivent plusieurs cours dits « fondamentaux » et « majeurs sectorielles » : Organisation et production d’exposition, Economie et Production du Spectacle Vivant, Economie et industrie du cinéma, Industrie musicale et Management. Ces cours sont vraiment tournés vers le monde professionnel et dispensés par des intervenants qui sont tous des professionnels. Ils vont également avoir des cours qui leurs serviront d’outils dans leur future entreprise : Droit de la communication et des institutions culturelles, Marketing, Stratégie de communication etc… Afin de se frotter à la pratique, les étudiants vont devoir monter un projet, un événement qui verra véritablement le jour : ils se répartiront par pôles ( organisation, production, communication, partenariats etc) et devront faire vivre leur événement tant dans la préparation que le jour J. Enfin ils devront également faire un stage….

Comment se passent les stages ?
Les stages sont obligatoires et démarrent en février pour les 4A et en avril pour les 5A pour une durée de 5/6 mois. Ils peuvent le faire à Paris ou en Région, mais aussi à l’International. Les étudiants sont accompagnés dans leur recherche grâce à des ateliers collectifs, mais également grâce à des séances de coaching individuels sous forme d’entretiens. On prend le temps qu’il faut pour que chacun trouve le stage qui lui correspond, et surtout on les aide à être autonomes en travaillant sur leurs outils : CV & lettres de motivations afin qu’ils aient toutes les clefs en main pour avancer. A l’Icart, on bannit le fait de prendre un stage par dépit !

Combien d’étudiants commencent leurs études à l’ICART et combien viennent pour compléter leurs études, se réorienter ou s’améliorer ?
Nous sommes dans un parcours de poursuite d’études du baccalauréat jusqu’au MBA 5ème année. Près de 50% de nos étudiants suivent le parcours complet. Une moitié d’entre eux nous rejoignent en 4ème année pour valider le MBA en deux ans.

Comment sont-ils incités à être de véritables organisateurs culturels dès leur cycle d’études ? Comme je le disais les Icartiens doivent monter leurs propres événements culturels, dès la 2ème année (Nuit de l’Icart). Mais ils sont amenés également à participer à des Icart Labs : Icart Média : les étudiants deviennent de vrais rédacteurs et publient en ligne des articles ou interviews qu’ils ont réalisés sur des sites influenceurs, l’atelier Masterclass au cours duquel ils invitent une personnalité influente du secteur culturel et vont communiquer autour de cet événement et animer la soirée eux-mêmes, l’atelier de médiation où les étudiants pourront prendre en charge un parcours de médiation (ateliers famille, enfants) avec l’un de nos musées partenaires etc.

Le concours d’admission à BAC et BAC+2 est le 29 août (infos ici), les inscriptions en 4 e année se font sur dossier. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’ICART. 

©Visuel: ICART

Avignon OFF 2019 : « Gustave Eiffel. En fer et contre tous », saura-t-on jamais reconnaître les visionnaires de leur vivant ?
L’opaque « Nuit des Odyssées » de Sonia Wieder-Atherton au Festival d’Avignon
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *