Actu

Les rues de Paris et New-York orphelines du regard poétique de Louis Stettner

Les rues de Paris et New-York orphelines du regard poétique de Louis Stettner

17 octobre 2016 | PAR Charles Filhine-Trésarrieu

Le Centre Pompidou a annoncé la mort du photographe américain Louis Stettner jeudi dernier. Un mois après la fin de la rétrospective qui lui était consacrée dans l’enceinte de ce musée, il s’est éteint chez lui à Saint-Ouen à l’âge de 93 ans.

Jeune new-yorkais débarqué à Paris après la Seconde Guerre mondiale, il en fit son nouveau foyer. A partir de là son existence fut étroitement liée à ses aller-retour de chaque côté de l’Atlantique. Il a passé toute sa carrière à photographier ces deux villes auxquelles il référait avec affection comme ses « mères spirituelles ». C’est à Paris cependant qu’il rencontra des figures inspirantes au contact de photographes de talent comme Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau et en particulier Brassaï .

Louis Stettner était peintre, dessinateur, sculpteur, poète et écrivain, mais il était surtout connu pour ses photographies. Il savait mieux que personne saisir l’atmosphère de la rue, avec des noir et blanc poétiques aux couleurs contrastées. Ses clichés les plus emblématiques ont capté à jamais ces images d’enfants dans le Paris d’après-guerre ou du flux incessant des usagers du métro de New-York.

Au-delà de son métier de photographe, Louis Stettner était un homme engagé, qui cette année encore se présentait comme un marxiste profondément concerné par la lutte des classes. Il était déjà présent lors des manifestations contre la Guerre du Vietnam dans les années 1970, lors desquelles ils exprimait ses opinions tout en photographiant les événements. C’est une grande figure de la photographie mais aussi un homme à l’empathie sans limite qui nous a quitté jeudi dernier.

Visuel : © centrepompidou – Instagram

La Mélodie du Bonheur: Reprise d’une comédie musicale légendaire
L’ombre de Venceslao plane sur l’Opéra de Rennes
Charles Filhine-Trésarrieu

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *