Actu
Le secteur musical se mobilise avant les présidentielles

Le secteur musical se mobilise avant les présidentielles

17 février 2022 | PAR Marion Allard-Latour

À quelques semaines des prochaines élections présidentielles, les différents acteurs de l’industrie musicale comptent bien faire entendre leur voix. Dans le cadre de l’association Tous pour la musique, ils ont rédigé treize propositions pour défendre leur art. 

Alors que la campagne présidentielle bat son plein, de nombreux acteurs de l’industrie musicale (interprètes, producteurs, musiciens…) posent leurs revendications dans un plaidoyer. Rassemblés au sein de l’association Tous pour la musique, ils veulent rendre leur art accessible à tous et espèrent fonder « un pacte pour le savoir musical », dès l’école. 

« Pour une république de la musique »

Au total, treize propositions sont présentées pour « une république de la musique ». Jean-Christophe Bourgeois, président de l’association, explique « que développer l’oreille des enfants est essentiel à leur épanouissement. »

Le deuxième élément primordial de ce manifeste est de valoriser le travail des artistes. Ainsi, ces derniers demandent de ne pas céder à la toute puissance du streaming et d’être plus à l’écoute des musiciens n’ayant pas une visibilité aussi importante que des pointures de la chanson. Quant à la question des déserts musicaux, la « création d’un label commune musicale de France » demeure une nécessité. Pour pallier ces manques, les organisateurs prévoient aussi des « États Généraux de la Musique dans les Territoires ». 

« Face aux peurs qui sont agitées, à la tentation du repli sur son cocon, remplissons des salles qui n’attendent que leurs publics », ajoute Jean-Christophe Bourgeois. 

D’après un sondage réalisé par l’institut ELABE, 83% des Français pensent que la musique permet « de valoriser la diversité de la société » et 73% « qu’elle constitue un miroir de celle-ci ».

Un plan de soutien à la filière musicale dont le dispositif d’aides est opéré par le Centre national de la Musique, a de nouveau été instauré pour les années 2021 et 2022. L’enveloppe atteint un montant de 200 millions d’euros.

Visuel : © Laetitia Larralde

Coronis donne une triple fête à l’Opéra-Comique
Candide par Arnaud Meunier au Théâtre de la Ville : Un Optimisme éclectique
Marion Allard-Latour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture