Actu
Le musée et le Grenier Picasso au centre de la politique culturelle d’Aurélie Filippetti

Le musée et le Grenier Picasso au centre de la politique culturelle d’Aurélie Filippetti

16 mai 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret


Ce mardi 13 mai Anne Baldassari, la présidente du musée Picasso a été virée par la ministre de la Culture et le Grenier Picasso a reçu le statut de lieu historique de la ville de Paris.

Musée PicassoLe musée Picasso a été fermé pendant cinq ans pour travaux. La réouverture du musée a encore été repoussée et Anne Baldassari, la directrice du musée a été licenciée ce mardi après un entretien avec la ministre de la Culture. La mesure fut extrême et selon le journal Libération, Claude Picasso, le fils du peintre espagnol, se dit « scandalisé par le limogeage d’Anne Baldassari ».

Baldassari a survécu à plusieurs reproches, selon le journal Le Monde, dans son édition du 5 mai 2014 « Ce qu’on lui reproche, c’est son caractère. Car si, pour certains, elle est un petit soldat exemplaire de la République, pour d’autres elle est un caporal chef teigneux, agonisant son personnel d’injures et le soumettant aux pires corvées. »

Ce samedi la plupart du personnel du musée et tous ses conservateurs se sont réunis pour demander le départ de la directrice du musée Picasso. Lundi, le personnel du musée a été aussi réuni pour décider de se mettre en grève si Baldassari était pérennisée dans son poste. Dans cette réunion a participé la moitié du personnel du musée ainsi comme tous ses conservateurs.

La ministre de la culture n’a pas pu obtenir la démission d’Anne Baldassari et après avoir constaté que le musée ne pouvait plus fonctionner sous sa direction, elle a décidée de la licencier de son poste.

Claude Picasso a confié au Figaro.fr qu’il était «scandalisé par une situation ubuesque et démentielle». «C’est la ministre de la Culture qui décide de se séparer de Mme Baldassari, alors qu’elle a été nommée par le président de la République et qu’elle devrait être démise par lui».

Le projet ambitieux de Baldassari l’a coûté son poste. Le bilan a été une facture qui s’élève aux 52 millions d’euros et un musée fermé depuis cinq ans. L’ex directrice du musée a annoncé sa réouverture chaque année depuis 2012, mais aujourd’hui Aurélie Filippetti met un point final à cette histoire.

Le Grenier Picasso a été classé lieu historique de la ville de Paris

7 grands-augustinsLa Commission régionale du patrimoine et des sites a donné ce mardi 13 mai un avis favorable à l’inscription du Grenier Picasso au titre des monuments historiques. Le grenier héberge depuis 2002 le Comité national pour l’éducation artistique (CNEA). Selon son communiqué de presse il se félicite aujourd’hui de l’avis favorable adopté à l’unanimité par la commission régionale du patrimoine et des sites. Ainsi que le demandaient les signataires de la lettre ouverte à la maire de Paris et au Premier ministre.

Picasso_qgaLa Commission, réunie ce mardi 13 mai, a étudié l’extension de la protection au titre des monuments historiques à une partie du 7 rue des Grands-Augustins. Dans ce bâtiment Pablo Picasso a installé son atelier à partir de 1937 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans le grenier de cet immeuble, l’artiste espagnol a crée de nombreuses œuvres, et notamment Guernica. C’est au numéro 7 que Balzac a situé aussi le studio du peintre Frenhofer, personnage emblématique de sa nouvelle Le Chef-d’oeuvre inconnu (1831); document qui constitue une profonde réflexion sur l’art.

Aurelie Filippetti rappelle qu’elle a demandé aux représentants du ministère de la Culture et de la Communication qui étaient au sein de la commission, de donner un avis favorable à l’extension de la protection de ce lieu historique et qui est toujours indissociable de la mémoire du grand peintre espagnol, Pablo Picasso.

Image © LPLT/Wikimedia Commons

Image © Mbzt

Image © Acscosta

 

La recette de Claude : oeuf cocotte à la purée de haricots verts
Beaubourg 1913, dans la mémoire réactivée par Dominique Brun du « Sacre du printemps »
Carlos Dominguez-Lloret

5 thoughts on “Le musée et le Grenier Picasso au centre de la politique culturelle d’Aurélie Filippetti”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    Soutenez Toute La Culture