Actu
Le journaliste Bruno Roger-Petit est nommé porte-parole de l’Élysée

Le journaliste Bruno Roger-Petit est nommé porte-parole de l’Élysée

30 août 2017 | PAR Terence Gerber

Le président Emmanuel Macron a décidé de renforcer le pôle communication de l’Élysée en y intégrant, dès le 1er septembre, le journaliste Bruno Roger-Petit. Sans surprise, « BRP », comme le surnomment ses collègues du Challenges, a été nommé porte-parole du palais. Celui-ci était connu notamment de ses écrits partisans du camp macron lors de la campagne présidentielle.

download

A 54 ans, Bruno Roger-Petit viendra grossir les rangs de l’équipe de communication de l’Élysée en tant que porte-parole. Principalement composée jusqu’à ce jour de Sibeth Ndiaye, la brigade s’est offert un effectif supplémentaire dans l’optique de faire face à une rentrée difficile. Plusieurs manifestations contre les ordonnances sur la loi travail sont annoncées au cours du mois de septembre. Parmi ses nouvelles fonctions, Bruno Roger-Petit devrait s’occuper du compte Twitter de la présidence.

Éditorialiste invité du site web Challenges, « BRP » a commencé sa carrière comme journaliste à Antenne 2, devenu France 2 en 1992. Il rejoint plus tard Le Post puis Le Plus, et contribue régulièrement à l’émission Sport et news sur i-Télé en tant que consultant. Souvent critiqué par ses pairs pour ses articles en faveur du camp macroniste, Bruno Roger-Petit quitte la rédaction du site web sous les plaintes de ses collègues.

D’après le journal Libération, la société des journalistes de Challenges à dénoncé fin mars le parti pris du journal pour se plaindre que la politique de celui-ci soit « gravement occultée par le nombre d’articles pro-Macron ou défavorables à ses adversaires sur le site internet de Challenges ».

La nomination de Bruno Roger-Petit au palais de l’Élysée n’est donc pas une surprise. En plus de ses papiers partisans, le journaliste a participé au fameux dîner qui a eu lieu à La Rotonde, sur les Champs-Elysées, le soir du premier tour.

Nouvelle effraction au Centre LGBT de Paris
L’agenda cinéma de la semaine du 30 août
Terence Gerber

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *