Actu
Le Centre National du Cinéma veut limiter le salaire des stars

Le Centre National du Cinéma veut limiter le salaire des stars

20 juin 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

Le CNC a présenté hier le résultat des discussions menées dans le cadre de la concertation des Assises du cinéma.

logo_cnc1_Comme suite au rapport Bonnell remis en janvier, la reforme du modèle économique à l’ère numérique est en marche. Selon Le Monde, six mois après la remise de ce rapport qui a été centré sur trois axes majeurs: Un constat approfondi sur l’économie du secteur (production, distribution, exploitation, vidéo, télévision) et la situation des relations entre les différents acteurs de la filière économique; les perspectives d’évolution des différents marchés, de l’industrie cinématographique (salles, vidéos, TV, exploitation, internet) et de l’alimentation du fonds de soutien à moyen terme; les orientations stratégiques souhaitables pour adapter le système de financement de développement du cinéma à l’ère du numérique, le CNC a présenté jeudi 19 juin ses premières propositions concrètes pour réformer le secteur. Selon le magazine Le Film français, l’organisme propose de limiter, et dans certains cas supprimer, l’aide aux films qui proposent des rémunérations trop importantes aux stars.

Aujourd’hui, selon Le Monde, le CNC veut améliorer la transparence de la filière et pour cela l’institution prévoit la mise en place de plusieurs mesures. Selon le journal, si la rémunération la plus élevée d’un film va au delà d’un million d’euros, la production aura moins de soutien de la part du CNC.

L’importance du rapport de René Bonnell a été de préserver les principes fondateurs du modèle de financement et de développement de l’industrie cinématographique. Il a aussi visé de limiter, voir de contrôler, les dérives budgétaires issues de la création cinématographique. Le rapport compte 50 propositions afin d’adapter le modèle français de financement du cinéma à l’heure du numérique.

Parmi d’autres propositions, selon Le Monde, le CNC envisage d’améliorer les conditions des films fragiles, l’approfondissement de la concertation avec les exploitants pour qu’ils s’engagent pour une durée minimale d’exploitation des films (un équivalent de nombre de séances ou deux semaines plein écran). L’idée serait de mieux structurer les sociétés de production et de distribution.

Visuel © logo CNC

Iggy Pop, Karl Lagerfeld et le Dalaï Lama, stars de la campagne choc d’Amnesty
American Apparel : le PDG Dov Charney supplanté
Carlos Dominguez-Lloret

One thought on “Le Centre National du Cinéma veut limiter le salaire des stars”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    Soutenez Toute La Culture