Actu
La 31ème campagne hivernale des Restos du cœur commence

La 31ème campagne hivernale des Restos du cœur commence

24 novembre 2015 | PAR Pauline L'Huillier

Les Restos du cœur ont du suspendre temporairement l’activité de leurs camions parisiens, la distribution de repas chauds dans la rue, entraînant des rassemblements, ils ont été interdits dans la capitale pendant une semaine après les attentats de Paris. Les activités ont repris vendredi dernier, juste à temps pour l’arrivée du froid…

«Dans le cadre de l’état d’urgence, une mesure préfectorale provisoire a été mise en place», avait expliqué dans un communiqué, l’association lancée par Coluche. Pendant une semaine donc, les camions de Paris des Restos du cœur ont été obligés de suspendre leurs activités qui impliquaient des rassemblements dans l’espace public. En temps normal, des camions Restos du cœur distribuent quotidiennement des repas chauds à partir de 20 heures (19h30 le dimanche) dans divers endroits de la capitale selon les jours, comme aux Invalides ou à République le jeudi par exemple.

Alors que la 31ème campagne hivernale des Restos du cœur débute ce mois-ci, l’association a vu ses activités ralentir après les attentats de Paris. Ce week-end, les activités ont repris petit à petit pour le plus grand bonheur des bénévoles et surtout pour celui des personnes dans le besoin, plus que jamais dans cette période de violence inhumaine… Les bénévoles, qui étaient 4500 en 1985, sont aujourd’hui près de 70000 en France. Malgré la reprise des activités, les bénévoles doivent sécuriser au maximum les rassemblements. En 2014-2015, 950.000 personnes ont été accueillies. Pas moins de 128,5 millions de repas ont été distribués.

 

Le président de l’association, Oliver Berthe a déclaré : « En ces jours où les opinions se radicalisent, les Restos demeurent neutres et indépendants et poursuivent leur travail d’aide alimentaire dans un premier temps, puis d’aide étendue à tout ce qui peut aboutir à une réinsertion durable par la suite. »

 

Visuel : ©photo facebook

Bella Figura, un boulevard chic et rance
[Festival d’Automne] Les aveuglements d’Alessandro Sciarroni
Pauline L'Huillier