Actu

ITW confinée de Eric Wiler : « Les cabines téléphoniques me manquent »

ITW confinée de Eric Wiler : « Les cabines téléphoniques me manquent »

29 mars 2020 | PAR Romy Trajman

Eric Wilerest un vétéran de l’Entertainment Hollywoodien. Il a démarré comme assistant monteur d’Arnold Schwarzenegger puis a travaillé sur des  « films-franchises » tels The Mask ou Muppet Christmas Carol, avant de rejoindre l’équipe de Dark Horse Comics. Producteur de « lien  notamment. Bref, Eric est un « killeur » de l’Entertainment : un esprit créatif et business. Mais surtout, depuis quelques temps, un voyageur qui regarde le monde muter, circuler et faire du bruit.

Sa dernière production est une méthode DVD de yoga pour enfants hyperactifs (« Yogacalm »). Il prend du recul.  Il était en Thaïlande avant le kick mondial du confinement. Il y reste, par choix. Eric est cash. Il a accepté de nous partager son regard sur la situation.  

Traduit de l’anglais par Romy Trajman.

 

Comment vous sentez vous ? 

J’ai eu une infection des sinus il y a quelques mois. Je suis arrivé à Sydney le 5 décembre, pile au moment de la pire saison des feux de la décennie.

Je me souviens, le 1er jour, avoir brossé mon tee-shirt toute l’après-midi. Il y a 2 semaines, Chiang Mai a été classée la ville avec  la « pire qualité d’air au monde » et ce, 3 jours de suite. Les agriculteurs brûlent les récoltes et l’air est compacté dans la vallée.

 

Comment expérimentez-vous l’expérience du confinement ?  Oui, le 23 mars était le 1er jour d’annulation de services à Chiang Mai en Thaïlande. Seulement 7-11 supermarchés d’ouverts et quelques « take away » de dispos. Les compagnies aériennes peuvent encore circuler dans le pays mais tous les vols internationaux sont annulés.

Comment expérimentez-vous l’expérience du confinement ?  

Je n’en fais pas vraiment cas. J’ai été célibataire toute ma vie. J’ai pas mal d’expériences avec moi-même :-) Ma guitare me manque. Je vais tenter de m’en procurer une rapidement.

Quelle est la première chose que vous avez faite quand vous avez su que vous resterez longtemps à la maison?

J’ai tout de suite acheté 24 litres d’eau et 5 paquets de cigarettes.

Votre 1er défaut qui s’est révélé ? 

Ma 1ère pensée a été : « Je vais rester exactement où je suis ! » La Thaïlande est classée n°6 en terme de système de santé. Chiang Mai à quasi 40 degrés tous les jours et le virus aura du mal survivre avec cette chaleur. Le taux de contamination était très bas les 1ers mois, mais ils n’ont pas fermé les frontières assez vite et les touristes sont arrivés.

Quelles sont vos astuces pour tenir ?

Aucune, juste être intelligent et chanceux.

La chose la plus incongrue que vous ayez fait pour vous occuper ?

Visiter le Cimetière de « Chiangmai Forigen de 1898 », en errant et en me demandant combien de grandes histoires sont enterrées ici.

L’activité que vous avez redécouverte ?

Nettoyer mon appartement.

Écoutez-vous les infos ?

Je check les infos qui affectent la Thaïlande en 1er. Ensuite, je regarde ce qu’il se passe dans le monde, peut être 15/25 minutes par jour.

Comment aimeriez-vous voir le monde changer après cela ?

Eh bien, ce n’est pas une question chargée, ahah ! Je pense que les téléphones portables, surtout les réseaux sociaux et les textos, ont ruiné la conscience sociale. Cela a transformé les gens, ils sont devenus ternes et dénués d’empathie : « C’est mon monde, ma vie, mon téléphone et vous faites avec ». J’en ai assez des gens et de leurs téléphones. Les cabines téléphoniques me manquent.

Visuel: photo de l’artiste DR

 

En quarantaine sensuelle avec Le Verrou : « Anthologie du Coït »
L’interview confinée d’Anna Gaïotti : « Je connais cette ultra sédentarité quand je suis en pays Hamar et pays Nyangatom »
Romy Trajman

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *