Actu
Hawaii 5-0 : moins payés que leurs collègues blancs, Daniel Dae Kim et Grace Park s’en vont

Hawaii 5-0 : moins payés que leurs collègues blancs, Daniel Dae Kim et Grace Park s’en vont

06 juillet 2017 | PAR Donia Ismail

Par soucis d’égalité, les deux acteurs de cette série phare de CBS ont décidé de quitter le navire alors que la huitième saison arrive à grands pas.

Des nuages au dessus d’Hawaii 5-0? Alors que la célèbre série américaine s’apprête à rempiler pour une huitième saison à la rentrée, les deux personnages phares Chin Ho et Kono, interprétés respectivement par Daniel Dae Kim et Grace Park, ne seront pas à l’affiche de ce dernier volet qui apparaitra sur les petits écrans américains en octobre. La raison ne fut pas alors donnée. Mais, un récent article du magazine Variety semble savoir pourquoi.

Alors que les discussions au sujet de la huitième saison avait commencé, les deux acteurs américains sont entrés en contact avec CBS, le diffuseur, pour parler d’augmentation de salaire. D’origine coréennes, ils gagneraient, et ce depuis le début de la série, 10 à 15% de moins que leurs co-stars blancs, Alex O’Loughlin et Scott Caan. Les discussions ne donnant rien, Daniel Dae Kim et Grace Park décident de quitter la série.
La raison de la disparition de ces deux personnages clés dans la série enfin dévoilée, CBS fait face a un bad buzz énorme. La twittosphère réagit rapidement, scandalisée:

. »C’est vraiment tordu le fait que Hawaii 5-0 ne peut pas payer Chin Ho Kelly et Grace Park autant que Alex O’Loughlin and Scott Caan. Ces deux-là vont nous manquer ».

« Tu travailles sept ans avec des gens, mais tu ne peux pas te lever et t’unir à eux pour qu’ils soient payer autant que toi? »

Un cas qui n’est pas isolé

Si le sort réservé à ces deux acteurs choque, ils sont loin d’être les seuls à être victimes de cette discrimination. À Hollywood, les acteurs de couleurs restent en majorité payer beaucoup moins que leurs collègues blancs. La représentation des asiatiques dans le cinéma américain est l’une des preuves les plus probantes. En 2016, 5% des rôles parlants au cinéma américain étaient attribués à des Américains d’origine asiatique.
Dans certains cas, on observe le « whitewashing ». Le cas du film Doctor Strange Scott Derrickson avait révolté bon nombre de gens: un rôle dans ce film, qui a l’origine était écrit pour une Américaine d’origine asiatiqu,e a été attribué à une femme blanche car « il n’y a aucune célébrité notoire Américano-asiatique » s’était défendu l’un des producteurs. Une réalisatrice asiatique avait alors répondu: « Rien ne peut être plus frustrant que le fait qu’il n’y aie pas assez de rôles pour nous. Mais le fait d’avoir un rôle qui a été écrit pour un américano-asiatique et de le transformer en un rôle qui nous exclut, est une insulte ».

visuel: ©/cc/flickr/Loren Javier

Un été avec Leila Alaoui, agnès b., Keith Haring et Anselm Kiefer chez Lambert, à Avignon
Nicolas Le Riche nommé à la tête du Ballet Royal de Suède
Donia Ismail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *