Actu
Décès de Jean Collet, critique et théoricien de cinéma

Décès de Jean Collet, critique et théoricien de cinéma

19 novembre 2020 | PAR Mahaut Adam

Critique de cinéma, mais aussi écrivain, théoricien de la nouvelle vague française et professeur des université, Jean Collet est décédé le 11 novembre 2020 à l’âge de 88 ans.

Né à Pau en 1932, Jean Collet fait ses études à l’école technique de photographie et de cinéma à Paris (aujourd’hui l’ENS Louis Lumière). Puis, il suit une licence de philosophie à la Sorbonne. En 1953, il devient le premier cameraman de la « Télévision scolaire ». Son intérêt pour la critique de cinéma se dévoile autour de 1954, alors qu’il rencontre Henri Agel (directeur de l’actuelle Fémis), et qu’il lit l’écrivain André Bazin ainsi que François Truffaut. Il devient alors journaliste à Télérama et entre aux Cahiers du cinéma où il travaille jusqu’en 1968. A partir de là, il rédige des critiques dans la revue Etudes, et il anime parallèlement des ciné-clubs partout en France et à l’étranger, don un à Neuilly-sur-Seine pendant 25ans.

Jean Collet a connu Jacques Demy et Jean-Luc Godard, sur lequel il a écrit le premier livre de référence qui a fait le tour du monde (Seghers en 1963). Il rencontre aussi François Truffaut et écrit un ouvrage sur le cinéaste (Le Cinéma de Truffaut, P. Lherminier, 1977). Les deux hommes se lient véritablement d’amitié et partagent la même vision du cinéma, comme mélange entre cinéma d’auteur et cinéma de masse.

Il rencontre aussi des artistes comme Roberto Rossellini, Federico Fellini, Robert Bresson, Eric Rhomer et Claude Chabrol. Il rédige d’ailleurs en 1972 Le Cinéma en question : Rozier, Chabrol, Rivette, Truffaut, Demy, Rohmer, aux éditions du Cerf. Il écrit de plus sur Fellini (La Création selon Fellini, José Corti, 1990) et sur John Fort (John Ford, la violence et la loi, Editions Michalon, 2003). L’un de ses derniers ouvrages, L’Art de voir un film (Editions Hermann Editeurs, en 2015), incite le spectateur à la « conversion du regard ».

Jean Collet a également participé à la mise en place de cours de cinéma à l’université. Il créé en 1970 un cours de cinéma à Paris VII, puis à l’Université de Dijon et enfin à celle de Caen en 1974.

 

 

Visuel : © wikipédia

Dire Straits The Studio albums 1978-1991 : la bande son glorieuse des 80’s
Festival Format Court, Focus sur le court iranien de Ali Asgari et Farnoosh Samadi
Mahaut Adam

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *