Actu

Décès du collectionneur français Paul Destribats

Décès du collectionneur français Paul Destribats

31 octobre 2017 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Le collectionneur des revues avant-gardistes Paul Destribats est décédé à l’âge de 91 ans.

Paul Destribats s’est éteint le mardi 24 octobre 2017 à Paris. Il avait 91 ans et était un passionné des avant-gardes du XXème siècle. Ancien militant trotskiste, patron de club de jazz à Rio, courtier en Bourse et parachutiste, Paul Destribats avait attribué une grande partie de sa collection de revues avant-gardistes au Centre Pompidou de Paris.

C’est en 1926 dans le Loir-et-Cher à Vendôme qu’est né le jeune Paul Destribats. Très tôt, il se fascine pour le surréalisme qu’il découvre à travers la lecture des poèmes de Georges Hugnet. Le 30 août 1944 pendant la libération, il arrive à Paris. En 1947, il devient permanent au sein du Parti communiste internationaliste (PCI) à la section française de la IVe internationale. Il effectue ensuite une expérience brésilienne à Copacabana où il contribue à l’ouverture du Club 36 considéré comme le temple de la bossa nova.  En 1960, il revient à Paris. Ayant un intérêt pour la peinture, il souhaite acheter le Picasso ou le Braque mais faute d’argent, il collectionne les oeuvres de ses amis. En 1969, il constitue sa propre bibliothèque. En 1975, il démarre une collection de la revue hongroise Ma qu’il complète en 1994. Plusieurs années plus tard en 2005, il signe avec le Centre Pompidou pour sa collection de périodiques.

Paul Destribats était un homme discret qui ne souhaitait pas apparaître, ni se montrer jusqu’à ce que ses œuvres au Centre Pompidou le fasse sortir de l’ombre.

Visuel: Pinterest

Larry Clark, le dernier roi de la contre-culture s’empare de Pigalle [Video]
« Bricksy », un projet mutant entre Banksy et Lego
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *