Actu
De Natura Rerum, un spectacle de conscience vivante à La Pop

De Natura Rerum, un spectacle de conscience vivante à La Pop

10 décembre 2021 | PAR Margot Wallemme

La pièce dansée et sonore De Natura Rerum est la nouvelle création de Caroline Breton. Elle ouvre un nouvel espace-temps par ce spectacle immersif  et propose de partir à la recherche du flux vivant, de la naissance de ce qui nous anime. 

Une respiration commune, un impressionnisme aquarellé 

Dans ce décor presque nu, on rencontre des êtres étranges comme plongés dans un éden ancestral, un rêve végétal, minéral et animal. Les danseurs résonnent par leurs mouvements et créent des formes sensibles. Leurs voix ajoutent ponctuellement du son à leurs souffles, dans une respiration commune. 

Inspiré de la technique vocale ancestrale du Kulning scandinave, De Natura Rerum, invite à réfléchir « de la nature des choses » ou « des choses de la nature ». La cherche de l’essence vivante, sous des couleurs pastels, s’organise dans une danse devant des dessins à l’eau projetés en fond. La pièce ressort aussi floue et diluée que l’aquarelle. 

Des formes portées par les corps 

La musique qui englobe le spectateur rappelle vaguement des œuvres connues mais s’en éloigne par des sons distordus et malléables. Sous Le Printemps de Vivaldi, les corps sautillent, se rapprochent, se fêtent. On se rapproche de la recomposition contemporaine des Quatre Saisons par Max Richter, qui prend ici une puissance par les gestes. 

On passe par la naissance, on remonte à la fécondation de l’œuf, on déconstruit la vie pour en comprendre son mouvement. Chaque danseur et tous interprètent et fouillent le sensible. Liée à la femme, à la nature, au corps, l’impulsion vitale est l’origine de cette danse esthétique et conceptuelle dont on ne comprend pas tout.  

On ressort de la pièce sombre, de cet espace-temps unique, sans avoir tout compris. Les danseurs brouillent les pistes de leurs gestes, à la limite d’une transe, et donnent le tournis. C’est une nausée qui envoûte et déroute, pour un résultat doux et soyeux, d’un clair obscur de conscience. 

De Natura Rerum se joue ce vendredi 10 et samedi 11 décembre à 19h30 sur La Pop

 

Photos : ©La Pop

Aquarelles : ©Yasmine Blum

Le manuscrit de l’adaptation théâtrale de « Germinal » entre dans les collections de la BnF
Le théâtre vivra !
Margot Wallemme

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture