Actu

La sélection cinéma du 7 novembre 2018

La sélection cinéma du 7 novembre 2018

07 novembre 2018 | PAR Quentin Lazeyras

Une triste météo annoncée pour la semaine? Ne vous en faites pas, Toutelaculture.com vous a réservé une sélection ciné parfaite pour aller découvrir les films fraîchement sortis.

Heureux comme Lazzaro de Alice Rohrwacher

Lazzaro Felice en langue originale, sort ce mercredi en salle. Décoré à Cannes par la palme du meilleure scénario, le film d’Alice Rohrwacher retrace de Lazzaro, jeune paysan d’une bonté exceptionnelle vivant à l’Inviolata, un hameau resté à l’écart du monde sur lequel règne la marquise Alfonsina de Luna.  Exploités, les paysans sont restés dans un mode de vie inchangée depuis toujours. Lazzaro, se liera d’amitié avec Tancredi, le fils de la marquise lors d’un été, et découvrir le monde moderne. ( Retrouvez notre critique réalisé lors du festival de Cannes)

The Spy gone North de Jong-bin Yun

Présenté à Cannes en hors compétition, le film d’espionnage The spy gone North se déroule entre Séoul et Pyongyang en 1993. Chargé de collecter des informations sur le programme nucléaire en Corée du Nord,  » Black Venus », ancien officier engagé par les services secrets sud-coréens, infiltre un groupe de dignitaires de Pyongyang et parviendra petit à petit à gagner la confiance du Parti.

Samouni Road de Stefano Savona

Titulaire du prix Oeil d’Or SCAM, Samouni Road est un documentaire tragique et rigoureux. Durant l’hiver 2008-2009, dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, l’armée israélienne lance une des opérations les plus meurtrières contre Gaza menant à assassinat de près de 1500 palestiniens. Après ces événements, la famille Samouni célébrer un mariage, alors que la tranquillité refait surface dans leur quartier en plein reconstruction. Ce reportage retrace la vie de cette famille grâce aux souvenirs de chacun avant pendant et après l’événement qui a changé leur vie pour toujours.

Un Homme pressé de Hervé Mimran

Avec le duo Fabrice Luchini, Leïla Bekhti, la comédie de Hervé Mimran, est l’adaptation du livre « j’étais un homme pressé » de Christian Streiff revenant lui même sur une partie de sa vie. Alain (interprété par Fabrice Luchini) est homme d’affaires et un orateur brillant. Son travail garde la place la plus importante dans sa vie jusqu’au jour où il est victime d’un AVC. Touché au cerveau, cette accident cérébral entraîne chez lui des troubles de la parole et de la mémoire. À travers sa rééducation prise en charge par Jeanne (Leïla Bekhti), Alain tentera de se reconstruire et de prendre le temps de vivre sa vie avec sa famille. Retrouvez notre critique du film ici.

Crédits: Photo à la Une: © Affiche du film Lazzaro Felice – Photo d’article: © Affiche des films

 

Fermé depuis 2012, le Musée de Damas rouvre enfin ses portes
Nicolas Mathieu est le Goncourt 2018
Quentin Lazeyras

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *