Actu

Fermé depuis 2012, le Musée de Damas rouvre enfin ses portes

Fermé depuis 2012, le Musée de Damas rouvre enfin ses portes

07 novembre 2018 | PAR Quentin Lazeyras

Après six ans de guerre dans le pays, le Musée de Damas peut enfin être à nouveau ouvert. Existant depuis 1920, le musée été fermé depuis 2012 lorsque la guerre civile a éclaté au lendemain du soulèvement populaire engendré par les printemps arabe.

oeuvre-1-damas

La Syrie est connue pour la multitude de site archéologique qu’elle abrite, elle en comptait 700, mais beaucoup ont été endommagés, détruits ou pillé depuis le début de la guerre. Que ce soit les djihadistes ou les rebelles anti-Assad, tous sont accusés d’être responsable de ces pertes historiques. L’ancienne ville de Palmyre avait fait beaucoup parler d’elle, puisqu’elle est classé au patrimoine mondiale. Malheureusement tombée dans les mains de l’Etat islamique, elle fut partiellement détruite à l’image de l’Arc de triomphe de la cité qui a lui aujourd’hui disparu.

Le musée de Damas, est le principal musée archéologique de la ville et est l’un des plus importants du pays. Situé dans les quartiers ouest de la ville, il rassemble des collections de la période préhistorique ainsi que de l’antiquité mais aussi des collections d’art byzantin, islamique et contemporain. Pour l’instant, c’est la partie: « musée national des antiquités » qui est mise en avant, mais les autorités travaillent en vue d’une réouverture de tout le musée. Pour l’instant, explique Mahmoud Hammoud, à la tête de la Direction générale des antiquités et des musée, le public ne peut avoir accès qu’à environ 1.500 ouvres du musée alors que celui-ci en comptabilisait plus de 100.000.

La réouverture de cette institution, laisse entrevoir le symbole d’un conflit contre l’Etat islamique contrôlé, même si la guerre civile et les tensions contre le gouvernement de Bashar El Assad sont loin de toucher à leur fin.

Crédits: wikimedia-commons

Nikolaïs : le geste unique d’un magicien du théâtre
La sélection cinéma du 7 novembre 2018
Quentin Lazeyras

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *