Cinema

Cannes 2018 : « Samouni Road », le documentaire tragique et rigoureux de Stefano Savona à la Quinzaine

Cannes 2018 : « Samouni Road », le documentaire tragique et rigoureux de Stefano Savona à la Quinzaine

11 mai 2018 | PAR Aurore Garot

À travers un documentaire hybride, animé par Simone Massi, Stefano Savona donne vie aux souvenirs d’une famille d’agriculteurs palestiniens, victime d’une des opérations israéliennes les plus meurtrières de Gaza. Un film aussi bouleversant qu’innovant dans sa technique de restitution des faits.

Hiver 2008-2009, région de Gaza. L’armée israélienne lance une des opérations les plus meurtrières contre Gaza. Baptisé « Plomb durci », près de 1500 Palestiniens ont trouvé la mort durant les raids et les bombardements aériens, dont de nombreux civils. Parmi eux, les Samouni, une famille d’agriculteurs qui a dû faire le deuil de 29 de ses membres. Un an après, les survivants organisent la première fête depuis cet événement sanglant, et essaient de reconstruire au mieux leurs terres, leur maison et leur mémoire.

Stefano Savona utilise des souvenirs pour reconstituer visuellement et rigoureusement leur vie d’avant et pendant l’événement, grâce à des séquences animées, réalisées par l’animateur de renommée internationale Simone Massi, à partir des témoignages des protagonistes, des photos, des vidéos et des documents d’archives. En ajoutant les images prises un an après à la reconstitution en images de synthèse des cibles vues à travers l’écran des avions de chasse, le cinéaste italien illustre au plus près la réalité, la guerre et la rupture brutale qu’elle a provoquée dans cette famille à la vie ordinaire. Amal, une des petites filles de la famille, a vu son père mourir d’une balle dans la tête et sa mère, sous les bombes aériennes qui ont été lâchées sur leur maison. Elle-même est restée trois jours sous les décombres avant que la Croix-Rouge ne puisse venir la sauver, elle, ses frères et ses cousins.

Le bruit des hélicoptères, des bombardiers, le retrait du voile de sa mère pour soigner la blessure du fils, les paroles de son père : elle se souvient de tout, dans les moindres détails. Comment oublier ? Samouni Road est un documentaire d’une grande précision et d’une rigueur impressionnante. Mais il est avant tout une oeuvre bouleversante qui rend compte des véritables victimes de la guerre : les civils.

Samouni Road, film documentaire réalisé par Stefano Savona, présenté au festival de Cannes, durant la Quinzaine des réalisateurs. Durée : 2h08. Sortie française au cinéma : 7 novembre 2018.

Retrouvez tous les articles de Toute La Culture sur le Festival de Cannes dans notre dossier Cannes 2018

Visuels : © Jour2fête © Stefano Savona

 

Cannes, jour 3 : sexe, food et rock’n roll
A Bruxelles, les lignes bureautiques de Marie Cool et Fabio Balducci illuminent la Verrière
Aurore Garot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *