Actu
30 ans après, Gainsbourg encore

30 ans après, Gainsbourg encore

25 février 2021 | PAR Lise Ripoche

Trente ans après sa mort, Serge Gainsbourg demeure une figure particulière de la culture française. Vu par d’autres, écrivains, musiciens, plasticiens, il est aujourd’hui ce personnage quasi-mythique dont chacun tire le portrait à sa manière. 

 

« Décadent éternellement moderne », « génie post-moderne jamais égalé » pratiquant du « détournement d’art mineur », les écrivains de la culture ne manque jamais d’épithètes ni de formules pour désigner Serge Gainsbourg. Subversif ou controversé, souvent polémique, Serge Gainsbourg reste sans doute le personnage le plus inqualifiable de la scène française du siècle dernier. Une légende construite patiemment, année après année, par les discours qui cherchaient à le cerner, tour à tour porté aux nues et récriminé. Pour ses trente ans, on ne déroge pas à la règle de la déferlante d’hommages, de témoignages, de critiques aussi, confirmant une fois de plus l’insaisissabilité du type. Gainsbourg anime, Gainsbourg pose question, il fait surtout écrire, parfois chanter.  Alors ici, on a choisit de rendre hommage à ceux qui créent la légende, à toute cette culture qui participe à créer l’ « Amour monstre ». 

 

En musique

Avant tout, bien sûr et d’abord, Serge Gainsbourg est un musicien. Un musicien qui en a écouté d’autres et que d’autres ont écouté. Si Universal se propose de nous faire rentrer dans le studio, de 1958 à 1987, tous les enregistrements seront présents sur cet Intégral, qui en passe par tous les styles avec aisance et avec une pointe d’irrévérence. De son côté, la Radio Nova consacrera ce vendredi, du matin au soir, au récit de Gainsbourg en musique, couronnée d’une belle promesse; la diffusion d’une émission de 2013 disparue des radars, bourrée de titres jamais commercialisés et encore aujourd’hui introuvables. 

 

Avec le cinéma

Dans son Ciné Tempo, consacré aux musiciens qui ont accompagné le cinéma Thierry Jousse réalise en hommage à Serge Gainsbourg une série de trois émissions pour couvrir l’entièreté des « connections » du compositeur au septième art. L’occasion aussi de (re)voir le magnifique épisode de l’émission Blow up sur arte réalisé en 2015 avec la complicité de Thierry Jousse commentant en voix off les apparitions vocales, sonores ou incarnées du chanteur sur les grands écrans. 

 

En exposition

Le profil particulier de Serge Gainsbourg, ses attitudes, ou simplement sa présence ont aussi largement inspiré les arts plastiques, qui se réunissent en expositions à l’occasion du trentenaire de sa mort. Le marché de Saint Ouen premièrement accueillera Gainsbourg, et caetera… organisée par le Marché Dauphine et curatée par la Galerie One Toutou, à découvrir au stand 122 du marché. Aussi, la Galerie de photographies Hegoa propose l’affichage de clichés, iconiques ou inédits de Serge Gainsbourg. Vu par d’autres, notamment Paul Azoulay, Andrew Birkin, Jean- Jacques Bernier, Gainsbourg a marqué notre imaginaire collectif. 

 

crédit visuel : couverture d’album « Best of: de Gainsbourg à Gainsbarre 

 

 

Jeff Koons condamné en appel pour « contrefaçon » d’une pub Naf-naf
« Jane, un meurtre » de Maggie Nelson: une enquête poétique sur un féminicide
Lise Ripoche

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture