Lunch cosy à la Cantine du Badaboum

25 février 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Depuis septembre 2015, la grande antichambre vintage qui amène aux portes du célèbre club, rue des Taillandier se transforme chaque midi en restaurant: La Cantine du Badaboum. Le chef, Walid Sahed a redonné son blason au concept enfantin et heureux de la Cantine. L’effet? Un déjeuner rapide et très frais dans un espace à la fois niché et cosy. Et les formules gardent des prix doux…

Alors que le Club en sous-sol s’est taillé en peu de temps une solide réputation dans le monde de la nuit Parisienne et de l’electro (1000 entrées par samedi, le Badaboum aura sa propre scène à la prochaine édition de WeLoveGreen), le Badaboum est aussi devenu un lieu de vie incontournable pour les habitants du 11e. Ses cocktails délicieux en fin de journée sont devenus un « must ». Et, depuis septembre, sa Cantine est l’occasion pour les bureaux voisins de venir retomber en enfance. Mais en plus goûteux!

Attablés dans la jolie salle du bar ou alanguis dans les poufs irrésistibles du salon marocain, c’est plateau en main (on passe la commande au bar) qu’on se met à table. La carte réinvente les plats les plus populaires de la Cantine des petits : saucisse-purée, poisson pané ou cordon bleu sont au programme, mais revus et corrigés par le chef, ancien du Bristol. Quant au menu, il change chaque semaine, prévoit toujours une alternative végétarienne et suit cette inspiration « cantine », raffinée par un souci de choisir des produits frais et de saison au tout proche marché d’Aligre. En entrée, l’oeuf mollet est parfaitement cuit et repose sur une purée de céleri, toute en légèreté. Et la petite salade qui l’accompagne s’étoffe de fenouil et de radis noir. En accompagnement ou en base du plat végétarien, les derniers jours de la saison du potiron sont célébrés mais twistés de noisette et de câpres. Quant aux desserts, on retrouve le très réputé fromage blanc de la cantine mais, il y en a aussi pour les gourmands, avec les traditionnels riz au lait et moelleux au chocolat, mais relevés du croustillant discrète de noix et de noisettes. Les formules de cette cantine sont à 14 et 16 euros (entrée-plat, plat-dessert ou entrée-plat-dessert) des plats à 13.50 euros et le café à 2 euros peut vous être offert si vous savez faire un post qui buzz. Une adresse qui permet de se glisser dans la douceur d’une enfance sublimée par le goût.

La cantine du Badaboum, 2 rue des taillandiers, 75011 Paris. Page facebook. Tel : 01 48 06 50 70

visuels : Amélie Blaustein.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: