La métamorphose du Palais de Tokyo dévoilée en préouverture

10 avril 2012 Par
Diane Zorzi
| 3 commentaires

Avant l’ouverture définitive à l’occasion de la Triennale, le Palais de Tokyo entrouvre ses portes, durant 30 heures ininterrompues, du 12 avril à 18h au 13 avril minuit. Les nouveaux locaux s’étendant sur 22 000m² vous seront dévoilés au rythme de performances, concerts, conférences et lectures…


Jeudi 12 avril

Fouad Bouchacha donnera le tempo au son des cornes de brumes, relayées par les cloches et les bols bouddhiques d’Alain Kremski. Noé Soulier déconstruira le rythme dans une danse saccadée aux mouvements inattendus et surprendra le spectateur par la succession de ses Petites Perceptions. L’intime sera à l’honneur dans la projection de Jonas Mekas, Walden : diaries, notes and sketches, 1964-1968, œuvre autobiographique et celle d’Olivier Beer, Mum’s Continuous Note. Vous passerez une nuit méditative avec Daan Vandewalle qui interprétera, de minuit à 6h, un cycle de 14 pièces pour piano, Inner Cities, d’Alvin Curran.

Vendredi 13 avril

Helga Wretman proposera au public un réveil dynamique, avec un véritable programme de fitness, dans le cadre des performances Body and Mind for Artists. Une série de conférences ponctuera la journée, autour de thèmes tels que la politique culturelle, le mécénat ou les enjeux scénographiques. A la lecture de textes tels que la Lettre au père de Franz Kafka par Christine Angot, succèdera le défilé de mode imaginaire d’Olivier Saillard, où les facultés interprétatives et créatrices du spectateur seront convoquées. Et de même qu’elle les avait introduites, c’est la musique qui conclura les festivités avec les sons stridents de One Pig de Matthew Herbert retraçant la vie tourmentée d’un cochon.

Plus d’évènements…

En parallèle à ces évènements, des installations semi-pérennes envahiront les nouveaux bâtiments. Jean-Michel Alberola composera une salle d’attente sous verrière où le spectateur, à la lecture d’injonctions diverses, pourra prendre le temps de se régénérer. Ulla von Brandenburg investira l’espace central du nouveau palais, pour en faire, conformément à son titre Agora, un véritable lieu de rassemblement. Sur le modèle de la Commedia dell’Arte, le lieu jouera sur l’interconnexion des différentes expositions. Enfin, les jeunes talents participeront à cet élan de nouveauté, avec la première session des Modules – Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.  Alors même qu’il pensait découvrir un Palais de Tokyo fin prêt, le spectateur sera amené à reconstituer lui-même la structure des sculptures en bois de Sarah Fauguet et David Cousinard.

Si ce programme s’annonce particulièrement vaste, il n’est qu’un avant-goût de celui de la Triennale qui débutera le 19 avril à 21h au Palais de Tokyo…

 

Crédits photo :

© Pascale Dassibat, visuel officiel du palais de Tokyo, http://www.palaisdetokyo.com/

© visuel officiel du palais de Tokyo, http://www.palaisdetokyo.com/

© Ulla von Brandenburg, Forêt orange, 2011, Courtesy Art : Concept (Paris).

La métamorphose du Palais de Tokyo dévoilée en préouverture

Informations Pratiques


A partir du 12 avril 2012 jusqu'au 19 avril 2012

Lieu: Palais de Tokyo, Paris 16e, m° Iena ou Alma-Marceau

Liens: Site officiel du Palais de Tokyo