A l'affiche
Billie Holiday : l’histoire de sa vie sur fond de racisme d’Etat

Billie Holiday : l’histoire de sa vie sur fond de racisme d’Etat

31 mai 2021 | PAR Sarah Dray

Qui ne connaît pas la voix magique et envoûtante de Billie Holiday ? Mais qui connait vraiment son histoire et ce qu’elle a subi par les pouvoir publics et la police ? les détails de cette affaire sont racontés dans le film Billie Holiday : une affaire d’Etat qui sort en salle le 2 juin 2021.

Billie Holiday a commencé à chanter dans les années 30. Aux Etats-Unis, sa chanson « Strange fruit » fait sensation, en ce qu’elle dénonce le lynchage des Noirs qui a lieu dans le pays à cette époque-là. Cette chanson dérange tellement qu’on lui demande de ne plus la chanter. Mais Billie Holiday ne l’entend pas de cette oreille, et elle continue à provoquer les pouvoirs publics en interprétant sa chanson.

Comme rien dans la loi ne l’interdit, le gouvernement va donc essayer de la « faire tomber » pour usage de drogue. Comme celle-ci est addict, ils n’auront pas de mal à mettre en place cette stratégie. Billie Holiday fera donc de la prison et tous ses faits et gestes seront scrutés pendant des années.

Le film retrace parfaitement cette période de sa vie, jusqu’à sa mort. Et s’il manque parfois un peu de structure, les décors et les ambiances sont reconstitués à l’identique de ces années-là. On traverse les décennies avec la chanteuse et son interprète Andra Day.

Lauréate du Golden Globe de la meilleure actrice, celle-ci livre une prestation époustouflante, et en plus d’interpréter la femme, elle chante également tous les standards de Billie Holiday ! les seconds rôles ne sont pas en reste puisqu’on retrouve : Trevante Rhodes (Moonlight), Leslie Jordan (Will & Grace), Tyler James Williams (Let it shine)…

Billie Holiday : une affaire d’Etat est un film idéal pour retourner dans les salles obscures et se plonger dans cette période pas évidente de l’histoire des Etats-Unis. Entre étonnement et colère, vous n’en ressortirez pas indifférents. En salle le 2 juin.

 

Visuel : affiche du film

 

 

Dani Karavan, père de l’Axe-Majeur de Cergy Pontoise est mort
Gagnez 5×1 édition du catalogue de l’exposition d’Anne Lise Coste, “La vie en rose”
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture