« Eastwatch », une tension latente dans ce 5ème épisode de « Game of Thrones », saison 7 (spoilers)

15 août 2017 Par
Magali Sautreuil
| 0 commentaires

Lente montée en tension dans ce cinquième épisode de la saison 7 de la série «Game of Thrones», intitulé « Eastwatch » (« Fort-Levant ») et diffusé dernièrement sur HBO aux Etats-Unis et OCS en France. Après une bataille aussi épique que celle livrée à la fin du feuilleton précédent, tout le monde avait grandement besoin d’un moment de répit, surtout avant de partir à la rencontre des Marcheurs blancs. Pas de grandes scènes de combat donc dans ce nouvel épisode, mais des moments-clés de l’intrigue…

Alors qu’auparavant il aurait fallu plusieurs épisodes pour que l’histoire progresse à ce point, là il en suffit d’un seul ! Comme dans l’ensemble de la saison 7, les évènements s’enchaînent à une vitesse folle. Certes, de cette manière, aucun risque d’avoir quelques longueurs, mais cela nuit également par moment au développement de l’histoire. Le dénouement approchant à grands pas, les scénaristes sont obligés de céder, par moment, à la facilité et de passer sous ellipse certaines scènes.

Par exemple, après la démonstration de force de Daenerys face à l’armée Lannister, on retrouve Bronn et Jaime, à quelques encablures de là, sains et saufs…, sans que des troupes n’aient été lâchées à leur poursuite (Il s’agit quand même du frère jumeau et amant de Cersei !). De même, Tyrion, alors qu’il n’a visiblement aucune preuve de qu’il avance est persuadé que Bronn peut lui arranger une entrevue secrète à Port-Réal, avec son frère Jaime, à l’insu de leur aînée. Quant aux retrouvailles entre les deux frangins, bien que très attendues, elles sont assez vite expédiées, de même que la décision de Gendry, le bâtard de Robert Baratheon et forgeron de Port-Réal, de suivre Davos sans discuter pour rejoindre Jon. Par ailleurs, pour quelqu’un qui ne savait pas se battre il y a quelques années, il est devenu un excellent combattant, spécialisé dans le maniement du marteau de cœur, comme son père. Voilà donc Gendry propulsé comme énième candidat possible au trône de fer ! Dernier point, mais non des moindres qui souffre de cette accélération un peu poussée du développement de l’histoire, la composition de l’exposition formée pour récupérer un Marcheur blanc, une brillante idée de Tyrion pour convaincre les vivants d’unir leurs forces en laissant leurs différends de côté… Quoiqu’il en soit, on ne comprend pas comment, une fois rassemblée à Fort-Levant, la Fraternité sans bannière qui a vendu Gendry à Mélissandre pour le sacrifier, Tormund et le fils de Jeor Mormont, qui a pourchassé les Sauvageons… parviennent à s’entendre après seulement quelques phrases échangées ! Même si tous ont, plus ou moins, le même objectif, cela aurait mérité un plus long développement, afin d’assurer une plus grande cohérence de l’histoire.

Malgré ces petits défauts du scénario, ce cinquième épisode demeure assez plaisant. Certes, on est frustré que certaines scènes n’aient pas été plus approfondies, mais c’est justement parce que l’on apprécie l’histoire !

Et bien que le scénario semble s’emballer par moment, il nous réserve cependant encore quelques bonnes surprises !

La scène où Drogon se laisse caresser par Jon, sous le regard admiratif de Daenerys, est des plus intenses : on devine à ses yeux qu’il a reconnu dans le roi du Nord le sang targaryen, ainsi qu’une personne digne de confiance.

drogon-jon

Jon et Dragon faisant connaissance

De nombreuses questions demeurent également en suspens et nous laissent présager de nombreux bouleversements par la suite… Varys et Tyrion, les plus proches conseillers de Daenerys s’inquiètent de ses décisions. Elle qui n’a pas hésité à utiliser le feu de son dragon face à ses ennemis, elle qui n’a laissé d’autres choix aux vaincus de l’armée Lannister, que d’être brûlés vifs ou de lui prêter allégeance, elle qui rêvait de bâtir un monde où tous seraient égaux, serait-elle en train de suivre les traces de son père et de l’impitoyable Cersei, serait-elle en train de devenir celle qu’elle ne voulait pas ?

tyrion-varys

Tyrion et Varys, inquiets pour leur souveraine

En parlant de Cersei, elle est désormais consciente qu’elle ne pourra pas vaincre Daenerys en s’opposant à elle de manière frontale, mais cela ne l’empêche pas pour autant de croire à sa victoire… Son mestre Qyburn et elle partagent un secret, un secret qu’elle ne souhaite même pas révéler à son frère Jaime, ce qui n’augure rien de bon…

Ce qui se trame à Winterfell n’est pas non des plus réjouissants. Littlefinger, fidèle à lui-même, continue de semer le chaos pour servir ses intérêts, en essayant de monter les sœurs Stark l’une contre l’autre. Nul ne l’ignore, cela n’a jamais été le grand amour entre elles. Arya et Sansa ont tendance à se méfier naturellement l’une de l’autre, tout simplement parce qu’elles sont trop différentes pour parvenir à se comprendre. Parviendront-elles seulement à prendre conscience du petit jeu de dupe de ce cher Petyr ou laisseront-elles leur incompréhension mutuelle et leurs vieilles rancœurs prendre le dessus ? Jon a-t-il eu raison de confier le Nord à sa demi-sœur Sansa pendant son absence ? Seul l’avenir nous le dira…

En tout cas, il a eu raison d’envoyer son cher Sam à la Citadelle pour découvrir un moyen pour les aider à se débarrasser des Marcheurs blancs. Au détour d’une conversation entre mestres, il a en effet appris qu’une certaine Jenny de Vieilles-Pierres, la femme de Duncan Targaryen, l’oncle de Daenerys, prétendait être une Enfant de la Forêt et que, par conséquent, elle pourrait avoir eu des descendants. Quant on sait que les Enfants de la Forêt ont créé les Marcheurs blancs avant de rallier aux hommes pour les combattre, on comprend le poids de cette information, somme toute cruciale, pour se débarrasser de leur menace ! Mais Sam a-t-il seulement conscience de la valeur des informations qu’il détient ? Aussi dévoué qu’il est envers Jon, il ne supporte plus ces vieux croulants de la Citadelle et souhaite lui-aussi accomplir quelques faits d’armes. Ces considérations lui nuiront-elles dans les décisions qu’il aura à prendre à l’avenir ? En tout cas, elles l’ont déjà empêché d’écouter une révélation importante faire par Gilly, sa compagne, quant aux origines de son ami Jon…

sam-gilly

Sam écoutant à moitié Gilly

La tension latente et perceptible dans cet épisode risque bien de se relâchée brutalement dans le second…

Visuels : © HBO