Séries

<h1 data-lazy-src=

Chernobyl le dernier souffle du modèle HBO ?

05 juillet 2019 | PAR La Rédaction

Vous en avez peut être entendu parler, après tout, toute la presse est dithyrambique à son sujet, on parle ici de la nouvelle mini-série évènement de HBO Chernobyl. Depuis sa parution courant juin, elle est devenue la série la mieux notée de l’histoire devant Game of Thrones autre production HBO. Chernobyl. retrace heure par heure, jour par jour, la catastrophe nucléaire de 1986. Si les autorités russes dénoncent un point de vue américain mensonger, tout le monde s’accorde sur la qualité de la série. HBO frappe ici un grand coup, alors que tout le monde annonçait sa mort lente après l’arrêt de Game of Thrones et la montée en puissance de Netflix. Alors dernier baroud d’honneur ou émergence d’un nouveau modèle télévisuel ?

HBO a l’heure du changement

HBO c’est avant tout un modèle hors du commun, une chaine qui fût la première au monde à proposer un abonnement pour se financer plutôt que de tout miser sur la publicité. Pour attirer les clients, la chaine propose des programmes que l’on ne trouve nulle part ailleurs, en résulte des séries qui deviendront cultes : Oz, Les Sopranos, The Wire, The Night of… Mais aux USA HBO est avant tout connue pour être une chaine de sport et surtout LA chaine de la boxe, Ali vs Frazier, Ali vs Foreman, Hagler vs Hearns, tous ces combats mythiques ont été diffusés sur HBO. Mais la montée des autres chaines de sport, des autres chaines de télévision et de Netflix est venu contrecarrer HBO qui a vu ses parts de marché s’effondrer. En 2018, AT&T rachète la chaine, annonce que la boxe sur HBO c’est fini et que le modèle de production va changer, c’est un big bang aux USA.

Un modèle à la Netflix ?

John Stankey nouveau patron de la chaine et pur businessman l’a annoncé, il voudrait copier le modèle de Netflix, c’est-à-dire produire beaucoup pour attirer de nombreux clients. Tout en s’inspirant de son concurrent, l’idée est d’observer comment le public consomme les nouveaux produits HBO pour ensuite adapter la production. Un modèle à des années lumières de l’ADN de HBO qui a toujours privilégié la qualité à la quantité. Mais ne serait-ce qu’un simple coup de bluff ? On peut le penser, surtout quand on voit que HBO a déjà lancé la promotion autour de la saison 3 de sa série vitrine Westworld, saison 3 qui ne sortira pas avant 2020, une nouvelle fois qualité avant quantité.

Affirmer un modèle face à Netflix, c’est loin d’être simple

Dans un article de son Digital Guide, 1&1 IONOS dressait le portrait des alternatives à Netflix. Ce qui est intéressant ici c’est de voir qu’aucun de ses concurrents n’a réussi à imposer un modèle : entre autoproduction ou achat de catalogue, chacun balbutie face au monstre Netflix. Le seul concurrent a réellement posséder un modèle capable de contrecarrer Netflix est donc HBO. Le succès de Chernobyl le prouve, la qualité attire toujours mais pour combien de temps ? La qualité face à la quantité est-il un modèle qui pourra durer ? L’avenir nous le dira.

Visuel : Flickr image libre de droits

L’agenda du week-end du 5 juillet
Agenda culture de la semaine du 8 juillet 2019
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *