[Critique] « Un homme à la hauteur » Fable romantique haut-de-gamme avec Virginie Efira et Jean Dujardin

7 mai 2016 Par Gilles Herail | 1 commentaire

Jean Dujardin et Virginie Efira forment un couple drôle et élégant dans une comédie romantique haut de gamme, brillamment exécutée par Laurent Tirard. Un homme à la hauteur tire intelligemment profit de son pitch pour proposer un spectacle de qualité tout en interrogeant plutôt finement la difficulté d’assumer sa propre gêne face à la différence. Notre critique du film.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel :  Le hasard n’existant pas, Diane reçoit le coup de fil d’un certain Alexandre, qui a retrouvé le portable qu’elle avait égaré. Très vite, quelque chose se passe lors de cette conversation téléphonique. Alexandre est courtois, drôle, visiblement cultivé… Diane est sous le charme. Un rendez-vous est rapidement fixé. Mais la rencontre ne se passe pas du tout comme prévu…

La presse n’a pas été tendre avec le nouveau film de Laurent Tirard (Mensonges et trahisons, Le Petit Nicolas, Molière, Astérix et Obélix au service secret de Majesté) qui méritait pourtant un accueil beaucoup plus enthousiaste. Le réalisateur s’est inspiré du film argentin Corazón de León qui avait eu l’idée de cette rencontre amoureuse improbable avec un homme de petite taille. Avec pour objectif de proposer une fable romantique haut-de-gamme, dans la veine des dernières réussites françaises du genre (l’Arnacoeur notamment). La structure du scénario respecte à la lettre le découpage coup-de-foudre/bonheur/doute/séparation/retrouvailles mais Un homme à la hauteur séduit par la précision de sa mise-en-scène, la qualité de ses dialogues et la justesse de ses interprètes. Laurent Tirard réussit pendant une heure le dosage parfait entre légèreté, élégance, drôlerie, et romance, annoncé par une première séquence de rencontre téléphonique parfaitement rythmée. Le numéro de charme de Jean Dujardin et de Virginie Efira est un régal, réunissant deux comédiens aussi terriens que séducteurs, très à l’aise dans le genre de la romcom.

Laurent Tirard n’oublie pas pour autant de traiter son sujet, en questionnant plutôt finement la gêne que l’on peut ressentir face à la différence. Le scénario insiste peu sur les réactions des passants, des proches, de la famille. Car la vraie difficulté à assumer cette relation avec un homme d’1h36 vient de la principale intéressée. Qui doit se battre pour se débarrasser de son sentiment de ridicule, son impression d’être devenue le centre d’attention, sa difficulté à assumer une relation qui ne correspond pas à ses schémas. Le scénario se focalise sur ce point de tension, assez politiquement incorrect, ce blocage intérieur tenace, cette honte taboue que le personnage de Virginie Efira va devoir réussir à verbaliser avant de l’accepter. La dernière demi-heure est moins aérienne et n’évite pas le mélo mais la volonté de traiter le ressenti intime d’un couple hors-norme donne au film une portée plus large. Faisant écho aux difficultés inavouables rencontrées par de nombreux couples mixtes, qu’ils soient de classes, religions, cultures ou aptitudes différentes. Un homme à la hauteur est un divertissement intelligent bourré de charme, drôle, pas si anecdotique. Du cinéma populaire de qualité comme on l’aime.

Gilles Hérail

Un homme à la hauteur, une comédie française de Laurent Tirard avec Jean Dujardin, Virginie Efira et Cédric Kahn plus, durée 1h38, sortie le 04/05/2016 

Visuels : ©  affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Matthias Turcaud

    D’accord avec toi. C’est un divertissement tout à fait honnête même si relativement gentillet. Et tu n’as pas parlé de Cédric Kahn, impeccable dans le rôle de l’ex.

Laissez un commentaire: