Quatre expositions originales à voir à l’étranger

30 août 2016 Par Fiona Dubois | 0 commentaires

Il y a plein de raisons de partir en vacances à l’étranger. La culture en est l’une d’entre elles, et pas des moindres ! Car quelques jours à Londres ou à New York sont toujours une occasion précieuse pour aller aux expositions originales qui s’y trouvent, souvent temporairement. Panorama de cinq expositions à voir à l’étranger cette année.

Londres : des œuvres rares de Zaha Hadid à l’honneur

Depuis son décès en mars 2016, les hommages à l’architecte irako-britannique Zaha Hadid se sont multipliés dans le monde de la culture. C’est désormais Londres qui expose l’artiste en sa mémoire. Cet engouement pour son souvenir est manifeste de l’influence qu’a eu son travail sur l’architecture contemporaine. Un travail internationalement reconnu, grâce à des constructions telles que le Musée Maxxi à Rome, la piscine olympique de Londres, le Dongdaemun Design Plaza de Séoul, ou encore un musée dans le massif des Dolomites. Le contenu de l’exposition londonienne sera tout particulièrement rare et précieux. Il sera constitué de travaux digitaux, de dessins et de peintures de l’architecte qui ont jusqu’alors été très peu exposés. On pourra par conséquent y voir ses esquisses, et les plans de projets qui n’auront plus jamais la chance d’aboutir.

Du 8 décembre au 12 février 2017 – Serpentine Sackler Gallery

Liverpool : le plasticien français Yves Klein en solo au Tate

Yves Klein est un célèbre peintre français particulièrement connu pour ne peindre que dans une seule couleur : le bleu. Et pas n’importe quel bleu, mais une couleur bien spécifique : l’International Klein Blue (IKB), la plus parfaite expression du bleu selon lui. Klein est l’une des figures les plus essentielles de l’art d’après-guerre et la créativité extraordinaire dont il a fait preuve en fait l’un des pionniers de l’art pop, conceptuel, et de la performance. Ses traductions artistiques des espaces infinis et de l’immatérialité passent par l’expression de la pureté de la couleur, ce que cette exposition anglaise va tenter de montrer de l’artiste français.

Du 21 octobre 2016 au 05 mars 2017 – Tate Liverpool

New York : « New Work » de Lynda Benglis

L’artiste américaine post-minimaliste qui a secoué le monde des arts dans les années 1970 revient à New York avec un tout nouveau mode opératoire. Fini les formes libres en céramique, latex et bronze qui ont fait son succès. Lynda Benglis s’empare du papier fait main comme traduction artistique nouvelle, de l’environnement dont ce papier est originaire, soit des paysages du Nouveau-Mexique, ou des pénis et des vagins. « La flexibilité du papier est merveilleuse, c’est très attachant » dit-elle au réalisateur Burrill Crohn.

Du 8 septembre au 22 octobre 2016 – Cheim and Read

New York : « Calder and Picasso » par les grands du modernisme

Dans le cadre de l’ouverture de la galerie Almine Rech à New York, l’exposition « Calder and Picasso » présente les travaux de ces deux grands modernistes à travers les yeux de leurs petits-fils, Alexander S.C. Rower et Bernard Ruiz-Picasso, qui ont tous les deux dévoué leur vie à développer l’héritage des artistes. De l’art comme histoire de famille et comme héritage.

Octobre 2016 – Almine Rech Gallery

Visuel : © Creative Commons – Œuvres de Yves Klein, Zaha Hadid, Lynda Benglis et Picasso


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: