Une du Charlie Hebdo « anniversaire » : 1 an après les attentats, l’assassin court toujours

4 janvier 2016 Par Gilles Herail | 1 commentaire

Charlie Hebdo sort cette semaine un numéro spécial événement, un an après les attentats du 7 et 9 janvier 2015 qui ont coûté la vie à 17 personnes et touché en plein cœur l’hebdomadaire satirique. La Une vient d’être dévoilée et assume son caractère polémique en représentant Dieu avec comme seule légende : un an après, l’assassin court toujours.

Les attentats de janvier 2015, à la rédaction de Charlie Hebdo puis à l’Hyper Casher de la Porte de Vincennes ont provoqué une vague d’émotion sans précédent. Conduisant à la marche historique du 11 janvier qui a vu 4 millions de personnes manifester partout en France. Charlie Hebdo avait sorti un numéro spécial la semaine suivant les attaques, symbolisé par la Une « Tout est pardonné » de Luz qui restera dans l’histoire. Depuis, malgré le traumatisme des survivants et les difficultés internes, le journal a tenté de survivre vaille que vaille. Bénéficiant d’une attention nouvelle de la part des médias et du public, qui a manifesté son soutien en s’abonnant massivement.

Un an après les attentats, la rédaction de Charlie sort un nouveau numéro spécial, avec un tirage annoncé à 1 million d’exemplaires. La Une de cet hebdo « anniversaire qui lance une semaine placée sous le signe des commémorations vient d’être révélée. Riss nous a concocté un dessin de lutte, loin de l’ironie rassembleuse de « Tout est pardonné ». Une caricature réussie qui représente le Dieu des trois religions monothéistes armé d’une kalachnikov et portant des habits maculés de sang. Accompagné d’une légende lapidaire :  » Un an après, l’assassin court toujours « . Le message est clair et s’inscrit dans l’esprit d’un édito également signé Riss qui dénonce avec rage les les « fanatiques abrutis par le Coran » et les « culs-bénits venus d’autres religions. Tout le monde n’appréciera pas forcément et c’est bien ce que l’on attend du journal satirique.

Visuel : (c) DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Paul Emile CHARLTON

    -L’ASSASSIN COURT TOUJOURS-
    Faut savoir lire entre les lignes. Trop cons pour comprendre certains …. Bien vu Riss de Charlie ! Toi tu as tout compris ! Un Dieu avec un chapeau avec œil et pyramide illuminati :
    Extrait du très explosif dossier (et ce n’est rien de le dire !!! ) des ‘Crimes sataniques de la gare de Perpignan’ du Collectif Autre Monde :
    « Rappelez-vous ce passage, page 48, du dossier concernant ; outre les frasques du comique satanique Jacques Rançon; ces tortionnaires enculeurs de moutons le 07 janvier 2013 à Perpignan et le même jour cette jument sacrifiée, elle, à Usson en Forez. »
    « Commentaire du journaliste : « Il s’agit d’un rituel satanique! En effet, nombre de faits similaires se produisent autour de la date de la Saint Winebald (7 janvier), surtout en Grande-Bretagne. Selon une tradition satanique, l’on exigerait ce jour-là des sacrifies d’humains ou d’animaux. (sic). »
    -« Est-ce être ‘charognard de la théorie du complot’ (?) que de constater que cette attaque contre Charlie Hebdo a été savamment calculée, préméditée de longue date et orchestrée, afin qu’elle ait lieu un mercredi (jour de rédaction chez Charlie) mais surtout et comme par hasard, un jour de date satanique illuminati, un mercredi 07 Janvier* !!! (Probabilité une fois tous les 7 ans). C’est vrai et comme vous le dites Riss :‘ L’assassin court toujours’ ! Comme l’on vient de vous le marquer en début de commentaire : « Pour certains, trop cons pour comprendre. ….. Ce qui fait froid dans le dos, c’est que ce massacre illuminati de Charlie, organisé et perpétré le satanique jour du 07 janvier soit revendiqué par Al Quaïda au Yémen !! Pour qui roule le Yéménite Ayman al- Zawahiri ?

    2/ Courageux ce Riss. Il a tout compris ! Par ce sublime dessin il désigne les véritables auteurs de cette tuerie. Les Francs-mac illuminati ne vont pas trop apprécier. Il a l’entier soutien de notre ‘ Collectif Autre Monde’ , l’on va faire ce qu’il faut pour ébruiter la chose et l’épauler. Faudrait pas qu’il termine comme Kennedy suite à son discours du 27 avril 61. Comme d’hab, les médias français’ aux ordres’ qui commentent ce dessin s’écrasent lamentablement et ne parlent surtout pas de ce que dénonce véritablement Riss. Ils mangeraient leurs merdes cette bande de larves !

Laissez un commentaire: