Tendances

Un amour d’été et d’eaux vives dans le massif de l’Oisans

Un amour d’été et d’eaux vives dans le massif de l’Oisans

12 août 2015 | PAR La Rédaction

Dans les Alpes, à 4 heures de Paris, au cœur du département de l’Isère, entre la station des 2 Alpes et le Parc national des Ecrins, le massif de l’Oisans décline une montagne d’activités sportives et de détente aquatiques. Rien de mieux pour faire le plein de fraîcheur et de sensations toniques lorsque les températures continuent à grimper. Un retour au naturel et aux choses simples qui tombent à pic pour affronter la rentrée l’esprit léger. Petite sélection affective de bons plans rafraîchissants.

• Descente fraîche et tonique en rafting sur le Vénéon

Les pérégrinations estivales débutent à un jet de pierre du village artisanal de Venosc, porte d’entrée du Parc des Ecrins, avec la descente sur 4 km d’un torrent au caractère bien trempé, voir impétueux, le Vénéon, qui se faufile avec allégresse entre des vallées verdoyantes encaissées. Les premiers rapides procurent de belles frayeurs après seulement une poignée de secondes passées à bord du canot pneumatique. Notre moniteur multiplie les conseils de navigation et de sécurité. Pas de round d’observation, ni le temps de prendre ses marques, il faut s’engager, slalomer entre les rochers, la pagaie tendue à la verticale pour fendre les flots bleus turquoises et lutter contre les courants très puissants. Adrénaline garantie. Chacun s’accroche aux sangles du boudin et aux footstraps pour éviter de faire un soleil et de passer par-dessus bord. Les manœuvres s’enchaînent à un rythme d’enfer : « gauche avant, droite arrière », le radeau se met en travers, les avant-bras chauffent. Nous sommes secoués et tous rapidement mouillés jusqu’à l’os malgré la combinaison en néoprène, par les paquets d’eau froide, même carrément glacée (l’eau qui dévale des sommets ne dépasse les 5ou 6°c) qui viennent s’écraser contre le raft. Sensations fortes de glisse et temps plus faibles sur des sections calmes, propices à la contemplation et aux vannes, se succèdent. On profite de l’accalmie pour mettre pied à terre sur un îlot et découvrir l’extraordinaire spectacle offert par la cascade de Lanchâtra qui vient se jeter dans le Vénéon. Imaginez les chutes de la pub « Tahiti douche », l’eau émeraude du lagon et les vahinés en moins, et transposez-là à la montagne. Vous voilà arrivés au fond d’une petite gorge au goût de paradis. Les rayons du soleil percent à travers d’épais filets d’eau. La température est fraîche c’est vrai mais l’instant est inoubliable. Il est même possible de faire quelques brasses, et de perdre la notion du temps, dans ce bassin naturel. On nage dans le bonheur…

Infos pratiques : Le baptême rafting est à partir de 25 euros par personne. Deux parcours sont proposés : l’un est accessible à tous, l’autre dédié aux initiés. Des sorties au clair de lune sont même organisées avec un dîner autour d’un feu de camp au bord de la rivière. « Vénéon Eaux Vives » 04 76 80 23 99 et www.rafting-veneon.com

• Buller dans les lacs bleutés

Dans le massif de l’Oisans, l’eau abonde. Elle est partout. Glaciers, lacs d’altitude, torrents, rivières, cascades, elle a façonné les paysages sauvages. Les opportunités de faire trempette et de se ressourcer en extérieur foisonnent.
Aux 2 Alpes, à l’entrée de la station, le petit lac de la Buissonnière est un vrai havre de fraîcheur. La baignade y est autorisée, l’accès libre. Autour du plan d’eau ovale, la rive se donne des airs de plage coquette avec son ruban de sable fin à 1650 m d’altitude. Le lieu est parfait pour un pique-nique. Si vous préférez la quiétude des endroits isolés, prenez de la hauteur et optez pour le lac des Quirlies, accessible par un sentier agréable sans grandes difficultés, ou celui de Lauvitel. Il s’agit du plus vaste des lacs naturels de l’Oisans. Pour s’y rendre, il faut marcher mais la récompense est au bout de l’effort. Le site abrite une faune et une flore protégés. Il est difficile de résister à la couleur bleu-vert de ses eaux, véritable appel à piquer une tête.
Infos pratiques : office du tourisme des 2 Alpes 04 76 79 22 00 et www.les2alpes.com

• Une rando-pédalo pédagogique sur le lac du Verney

A Vaujany, le musée Hydrelec, le seul en France entièrement consacré à l’histoire de l’hydroélectricité, propose une fois par semaine, le jeudi à 11h, des visites commentées en pédalo sur le lac artificiel du Verney. L’idée, qui peut paraître saugrenue au départ, se révèle ludique : découvrir la retenue hydroélectrique, l’histoire du site et ses caractéristiques en pédalant de manière nonchalante, sous le soleil, en plein cœur du lac, durant 1h30. Inscriptions sur place ou sur réservation.
Le lac s’ouvre également à de multiples activités de loisirs, tels le canoë, la planche à voile et l’optimiste. En revanche, si la bronzette est possible sur ses berges, la baignade elle reste interdite. Et pour cause, cette étendue est une retenue hydroélectrique dont le niveau d’eau varie en fonction de la journée.
Infos pratiques : Musée EDF Hydrelec. L’entrée est gratuite. 04 76 80 78 00 et www.musse-edf-hydrelec.fr Base nautique du Verney 04 76 80 76 11

• Pause hédoniste au hammam de La Cordée d’à côté

Après cette débauche d’énergie, l’heure de la remise en forme a sonné. Cette soif de détente nous emmène au village de Saint-Christophe-en-Oisans, patrie des alpinistes, et dont le cimetière honore quelques unes des figures les plus célèbres. Au cœur de ce petit bourg pittoresque, Marie-Claude Turc tient le café historique et littéraire de La Cordée, devenu aujourd’hui le QG des guides de haute-montagne. L’auberge familiale créée il y a un siècle compte aussi sept chambres cossues, un dortoir et depuis 2011 un hammam traditionnel ouvert toute l’année dans les anciennes granges totalement réhabilitées. Après les bains de vapeur, vous pouvez prolonger ce moment de bien-être absolu par des massages ayurvédiques, des soins aux huiles essentielles et même une dégustation de thé à la menthe dans la salle voûtée. Soins sur rendez-vous. Comptez 13 euros pour l’entrée du hammam. Des stages de yoga sont aussi proposés durant la saison. Ah oui, ne partez pas sans avoir goûté aux tartes aux fruits préparées par la maîtresse de maison, ce serait péché ! Vous passeriez à côté d’une expérience gustative affolante.
Infos pratiques : La Cordée d’à côté 04 76 79 52 37 et www.la-cordee.com

• Dévaler les pentes du plus grand glacier d’Europe.

Bienvenue au royaume des neiges éternelles. Juché à 3200 m, le glacier des 2 Alpes est le plus grand glacier skiable du continent. Durant toute la saison d’été, il offre en matinée aux givrés de ski alpin et de snowboard un bonus de glisse et de neige douce sous un soleil radieux. Skier en juillet et en août a quelque chose de d’irréel et d’enivrant la première fois. Alors que 99% de vos amis lézardent au soleil allongés sur un transat quelque part sur un point de la planète, vous réalisez que vous êtes en train de chaussez vos skis paraboliques et d’enfiler vos moufles. Une aventure grisante à vivre.
A cette période, le spot est fréquenté par des centaines de riders d’un niveau compétition. On y croise des champions en herbe ainsi que les équipes nationales engagés en Coupe du monde. A commencer par les Français mais aussi les voisins italiens, venus en stage reprendre contact avec la neige avant de partir s’entraîner dans l’Hémisphère Sud, au Chili et en Argentine. Le glacier dispose d’une dizaine de remontées mécaniques ouvertes de 7h00 à 12h30. Les pistes sont soigneusement entretenues et ne sont pas trop exigeantes techniquement. Pour les fondus du freestyle, le glacier dispose même d’un vaste snowpark équipé de nombreux modules destinés au saut, d’un half-pipe ainsi que d’un boardercross… Impossible dans ces conditions de faire la fine bouche. La seule réserve est liée à la qualité de la neige qui se dégrade à vue d’œil au fur et à mesure que la journée avance. Et cette année, la canicule n’a rien arrangé à l’affaire. Dernier conseil : pensez à emporter une doudoune légère, le vent souffle au sommet qui culmine à 3600 m.
Infos pratiques : Remontées mécaniques – 2 Alpes Loisirs 04 76 79 75 00 ; ESF Les 2 Alpes 04 76 79 21 21 et www.esfalpes.com

• Safari chez les abeilles et goûter d’ours à la miellerie
La dernière étape de cette transhumance touristique s’achève chez Gilles Roche, un jeune apiculteur-récoltant, pétri de talents et bouillonnant d’idées. Il est membre depuis trois ans de la Route des savoir-faire de l’Oisans. Cette vitrine de la culture montagnarde uissanne regroupe une trentaine d’agriculteurs, d’artisans et d’artistes locaux sélectionnés pour l’excellence de leur travail et la qualité de leurs produits. Au Freney d’Oisans, tous les vendredis, durant l’été, Gilles Roche invite le grand public à partir sur les traces des abeilles au cours d’un safari d’une journée. Habillé en apiculteur, vous vous baladerez de ruche en ruche, à travers les sentiers et les jardins du village, au côté d’un accompagnateur. L’univers mystérieux de « l’apis mellifera » et son rôle majeur dans l’environnement n’auront bientôt plus de secrets pour vous. Le circuit se terminera par un goûter ébouriffant pour les papilles. Mention spéciale au miel de fleurs à la sucrosité douce et au pain d’épice, le meilleur qu’il nous ait jamais été donné de goûter. Plaisir pour les sens, le miel est aussi un trésor pour la santé !
Infos pratiques : Safari 25 euros la journée, – 12 ans 15 euros, – 5 ans gratuit. Un Ecrin de miel, Gilles Roche, 04 76 11 32 01 et www.ecrindemiel.com

Renaud Moncla

Où dormir, où manger : Nos meilleures adresses

Le Souleil’Or, hôtel-restaurant 3* aux 2 Alpes, établissement chaleureux avec piscine extérieure. Chambres pour deux personnes à partir de 130 euros. 04 76 79 24 69 et www.souleil.or.fr
Chalet Mounier, hôtel 4* aux 2 Alpes, cadre magnifique. Restaurant gastronomique « Le P’tit Polyte », menu découverte à 55 euros. 04 76 80 56 90 et www.chalet-mounier.com

Brasserie L’Entracte, table gourmande à Vénosc, tenu par un ancien chef étoilé, formule à 16 euros le midi. 09 53 56 30 83 et www.brasserie-lentracte.fr
Restaurant La Porte d’à côté aux 2 Alpes, cuisine savoyarde, excellents hamburgers, très bon rapport-qualité prix, accueil adorable. 04 76 80 50 02

Visuels : ©RM, ©Gilles Roches, ©Boulgakow

« Tandis que je me dénude », une mise en cause intime des médias par Jessica Nelson
Une partie des films de l’Etrange Festival 2015 dévoilée
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *