Architecture
L’architecte Zaha Hadid ouvre un musée dans le massif des Dolomites

L’architecte Zaha Hadid ouvre un musée dans le massif des Dolomites

28 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

Zaha Hadid, architecte irako-britannique, a réalisé un projet fou : celui d’ouvrir six musées en plein coeur des montagnes. Le dernier en date a vu le jour au Plan de Corones dans le massif des Dolomites situé en Italie…

Le projet Messner Mountain Museum, qui comprenait jusqu’àlors cinq musées (à Dolomites, Ripa, Ortles, Juval et Firmian) vient de prendre racine avec l’ouverture d’un sixième musée au Plan de Corones, dans le massif de Dolomites en Italie. Ouvert le 24 juillet dernier, le MMM de Corones est situé au sommet du mont Kronplatz et est conçu de manière à respecter la roche. Avec ses 2 275 mètres d’altitude, il offre aux visiteurs de superbes vues panoramiques. Un projet fou entrepris depuis 2003 par l’architecte Zaha Hadid et l’alpiniste italien de renom Reihnold Messner qui fut le premier à gravir l’Everest en solitaire sans apport d’oxygène, rapporte le journal Artnetnews.

Selon le site Web du musée, le MMM de Corones a été construit dans le but de proposer aux touristes un lieu rappelant l’environnement de la région. De superbes infrastructures, extérieures comme intérieures, ont donc été mises en place comme un escalier évoquant une chute d’eau. Le Messner Mountain Museum de Corones propose, à quelques différences des autres musées, de découvrir l’histoire de l’alpinisme notamment au travers du parcours de Reihnold Messner mais aussi de peintures couvrant la période romantique à l’art contemporain. Ainsi, objets, photographies et tableaux y sont exposés, rapporte The Telegraph Report.

Reihnold Messner, auteur d’une soixante d’ouvrages, dit avoir choisi ce lieu en raison « du melting pot qu’il offre, à chemin entre la population italienne et germanique habitant la région. » Paysages somptueux, découverte, sensations forte, le Messmer Mountain Museum de Corones, site culturel dédié à la montagne, invite finalement à vivre une expérience hors du commun et provoque une ascension émotionnelle certaine.

Visuels : © Zaha Hadid Architects / The Telegraph

« Il était une ville », Thomas Reverdy se penche sur les friches de Detroit
Les enjeux de l’association Patrick Drahi / Alain Weill
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *