Tendances
TLC à Megève : l’Hôtel Mont-Blanc, une véritable institution

TLC à Megève : l’Hôtel Mont-Blanc, une véritable institution

23 avril 2013 | PAR Olivia Leboyer

L’hôtel Mont-Blanc est un quatre étoiles plein de charme, à l’atmosphère chaleureuse et festive. Le lieu possède une histoire.

Dans Megève, voici un quatre étoiles à la fois luxueux et sans prétention, discret et très couru. On y vient pour le calme, le raffinement : l’hôtel fait désormais partie des Sibuet Hôtels &spa, et appartient aux propriétaires des Fermes de Marie, lieu de félicité par excellence. Du Mont-Blanc, les Sibuet ont su préserver l’histoire et le charme. En hommage à Jean-Cocteau, fidèle de l’établissement, le restaurant s’appelle Les Enfants Terribles. S’y donnaient alors des fêtes mémorables. On peut admirer des fresques de Cocteau, ainsi que des sculptures de Jean Marais. Gérard Philippe est également descendu au Mont-Blanc, pour le tournage des Liaisons dangereuses de Vadim. Plus tard, Sacha Distel, Brigitte Bardot, Françoise Sagan, Jeanne Moreau, Joséphine Baker, Charles Aznavour et bien d’autres auront leurs habitudes ici.
Aujourd’hui, la brasserie mythique conserve une excellente réputation. Des salons cosy aux chambres et suites meublées avec un goût exquis, dans un style art déco, l’hôtel invite au repos, au ressourcement. Le Spa propose les mêmes soins qu’aux Fermes de Marie, avec la gamme de produits Pure altitude.
Un solarium, des suites avec terrasse dominant le village, des salons feutrés, de belles et grandes chambres, une cuisine de qualité : le Mont-Blanc est un endroit enchanté, que l’on vous recommande vivement.

Hôtel Mont-Blanc, Maisons & Hôtels Sibuet, 74120 Megève.

Photo 1: le bar du restaurant Les Enfants Terribles
Photo 2: l’un des salons
Photo 3: une chambre
Photo 4: une chambre violette
Photo 5 : une suite
Photo 6: un balcon avec vue sur tout le village
Photo 7: à l’entrée de l’hôtel, une sculpture de Pierre Margara

Les inconnus : le retour en 2014
Live-Report : Claire Diterzi au Trianon (22/04/2013)
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture