Sorties enfants

Réouverture du mythique zoo de Vincennes

Réouverture du mythique zoo de Vincennes

07 avril 2014 | PAR Géraldine Bretault

Créé en 1934 par le Muséum d’histoire naturelle, le zoo de Vincennes et son rocher comptent parmi les lieux magiques de la capitale. Après six ans de fermeture pour travaux, le voici de nouveau accessible aux petits comme aux grands.

[rating=4]

Fermer un zoo relève de la gageure : nulles « réserves » où laisser dormir les chefs-d’œuvre pendant sa réfection. Les animaux du zoo de Vincennes ont donc dû quitter la capitale pour d’autres zoos de France et d’Europe, à l’exception des girafes, seules rescapées de cette opération. En revanche, les missions d’un zoo sont bien comparables à celles d’un musée : elles visent la conservation, la diffusion des connaissances, et la recherche. Le « nouveau » zoo de Vincennes se veut donc à la pointe du progrès dans ce domaine. C’est un zoo entièrement rénové, dans sa forme comme son contenu, que découvriront les visiteurs à partir du samedi 12 avril.

Comme le directeur l’explique, un tour d’Europe des zoos les plus modernes a permis d’approfondir ces enjeux. Pour commencer, sa présentation est désormais « mondialisée » en cinq grandes zones géographiques, au sein desquelles la priorité est mise sur la reconstitution des écosystèmes, ainsi que sur l’harmonie entre les animaux et leur cadre de vie.

En concertation avec les équipes du Muséum, l’architecte Bernard Tschumi a notamment conçu la Grande Serre, qui abrite la forêt humide. Superbe réalisation technique et esthétique, elle parvient à restituer la magie des grandes verrières du XIXe siècle tout en assurant une déambulation libre et didactique au sein d’une moiteur tropicale.

Il faut surtout rendre hommage au travail des architectes paysagers, qui ont su concocter de superbes écrins pour les nouveaux occupants, en jouant sur la diversité des sols et les matériaux naturels des enclos. En revanche, le roi de la Savane n’a visiblement rien perdu de son pouvoir d’attraction : à voir les massifs encore si fragiles se faire piétiner par les visiteurs qui se massent contre le grillage, espérant apercevoir le félin et immortaliser cet instant, on en vient à sérieusement regretter l’image d’Épinal du gardien de zoo coiffé d’un képi…

Si les tarifs peuvent sembler élevés, le lieu présente une valeur à la fois historique et moderne, depuis les vivariums ou autres volières traditionnelles au labo médical suréquipé où vous pourrez voir les soigneurs en action. À voir ou à revoir, pour un dépaysement garanti !

Crédit visuel : F.G. Grandin – MNHM

Les quatre de Baker Street tome 5 de Jean-Blaise Dijan, Olivier Legrand et David Etien
La recette de Claude : Tarte au sucre
Géraldine Bretault
Diplômée de l'École du Louvre en histoire de l'art et en muséologie, Géraldine Bretault est conférencière, traductrice et rédactrice dans le secteur culturel, collaboratrice régulière de l'ICOM, des Rencontres d'Arles, de la revue de design Etapes. Membre de l'Association des traducteurs littéraires de France et du Syndicat de la critique de théâtre, musique et danse, elle a rejoint l'aventure de Toute La Culture en 2011, autour des rubriques Danse, Expos et Littérature. Elle a par ailleurs séjourné à Milan (2000) et à New York (2001, 2009-2011), où elle officiait en tant que Docent au Museum of Arts and Design et au New Museum of Contemporary Art.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *