Sorties enfants
Amanda Sthers et Sinclair donnent vie à l’impertinente Lili Lampion au Théâtre de Paris

Amanda Sthers et Sinclair donnent vie à l’impertinente Lili Lampion au Théâtre de Paris

14 novembre 2011 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure du « Vieux juif blonde », de « Thalasso », ou de « Keith me« ‘ (stock) et le chanteur de » Ça tourne dans ma tête » ont transformé leur cahier d’écoliers en véritable comédie musicale pour les petits et pour les grands. Impertinente, jamais nunuche et pleine de gaité malgré les « catastrophe cosmiques » qui lui tombent sur la tête, Lili Lampion séduit notamment grâce à la superbe mise en scène de Ned Grujic. Et aussi grâce à la merveilleuse distribution : c’est l’occasion de voir  des comédiens également chanteurs et danseurs totalement impeccables!

Lili Lampion (la formidable Anne Frèches, à qui on ne donnerait jamais 30 ans!) est une pré-ado futée  qui vite entre son père et sa mère remariée et enceinte, entre la butte Montmartre et les buttes Chaumont. Originale, exprimant sans détour ses humeurs en changeant la fleur qu’elle porte à l’oreille droite, Lili est très proche de son frère (exceptionnelle Carole Sauret) avec qui elle sait arrêter le temps, pour mieux critiquer leur adorable mais nauséabonde nounou marseillaise. Un jour, la vie de Lili change radicalement : son frère et elle-même doivent partir vivre avec leur mère à New-York. Le frère est très malade et seul un grand spécialiste de l’autre côté de l’Atlantique peut le sauver… Lili, qui adore son frère, n’hésite pas ; mais il est bien difficile de laisser père, amis et culture française, derrière soi…

Éclatante dans le costume rouge que lui a dessiné Nathalie Rykiel, Lili mène un bal de tous les diables entre Paris et Manhattan. Une transhumance que Ned Grujic suggère divinement par le biais de projections vidéo sur un sobre décor blanc au cœur duquel se tient  le carnet secret de la jeune-fille. Éminemment sympathique pour son bon cœur et son caractère dégourdi, Lili plait plus aux grands qu’aux petits car elle offre une figure d’héroïne qui n’est pas une princesse : les gros mots ne sont pas exclus d’un spectacle qui chante tout le temps, et dont les meilleurs moments sont les joyeuses chorégraphies. La magie opère, même si l’on peut parfois regretter que la poésie achoppe sur  certains clichés : le couple de chinois minuscule qui veut ouvrir un restaurant à Manhattan et qui se nomment Monsieur et Madame Ping, par exemple, ou encore la nounou marseillaise qui répète toujours les même quatre expressions et cuisine nécessairement une bouillabaisse …). Une comédie joyeuse que les parents peuvent prétexter offrir à leurs enfants en ces périodes de fêtes, pour mieux  se gâter eux-mêmes!

« Lili Lampion », Livret et paroles : Amada Sthers, musiques : Sinclair, mise en scène : Ned Grujic, avec Anne Frèches, Léovanie Raud, Sandrine Seubille, Fabian Ballarin, Yoni Amar, Chloe Pimont, Adelaïde Pratoussy, Thibault Durand, Chloé Hory, Lina Stoltz, durée du spectacle : 1h15.

Site officiel de Lili Lampion.

L’année de la pensée magique, Fanny Ardant et vous…
Les puces, un QG convivial, gourmet et à prix modérés aux Batignolles
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Amanda Sthers et Sinclair donnent vie à l’impertinente Lili Lampion au Théâtre de Paris”

Commentaire(s)

  • SYL

    sssssssssssssssssss

    novembre 14, 2011 at 6 h 21 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *