People
Facebook en perte de vitesse aux USA : le début de la fin ?

Facebook en perte de vitesse aux USA : le début de la fin ?

17 juin 2011 | PAR Laurene Saby

C’était en septembre 2006. Facebook était lancé aux Etats-Unis. Depuis ces cinq dernières années, le nombre d’utilisateurs du réseau social de Mark Zuckerberg, devenu incontournable, n’a cessé d’augmenter. La preuve, maintenant, même votre grande tante a son profil, et d’ailleurs ça ne vous réjouit qu’à moitié car elle passe son temps à encombrer votre mur de messages vraiment très très lourdingues. Facebook serait-il devenu beaucoup trop Mainstream ? A l’heure où les Hipsters brandissent haut la bannière du contre-courant, le réseau social commence à perdre des utilisateurs chez nos amis amerloques.

Facebook interdit aux moins de 13 ans, Facebook interdit d‘antenne par le CSA, l’ère du Facebook libéral touche à sa fin. Et en plus, vous entendez de plus en plus autour de vous des phrases recherchées du genre : Facebook c’est ringue, Facebook c’est pour les HasBeen. Au cas où vous n’auriez pas compris, il semblerait qu’à l’heure d’aujourd’hui, Facebook ne soit terriblement devenu so 2010 ! Ok, le film de « The Social Network » a fait un carton aux oscars, ok toutes les entreprises s’y mettent et se créent un profil, parce que hein, faut être actif sur le web, sinon t’es rien, dixit ceux qui twittent. La preuve, même Michel Sardou comptabilise 6 500 fans sur son profil public.

Sauf que voilà, du coup, ils y en a qui commencent franchement à se lasser. Entre ceux qui disent by-bye à leurs 853 friends et se refont un profil confidentiel, ceux qui fièrement affirment ne pas en être, et ceux qui se tournent vers Diaspora, le nouveau réseau social alternatif, les anti-Facebook font figure de pionniers maintenant que les ringards y sont. Aux Etats-Unis, la perte de vitesse du réseau social mondial est flagrante. Près de 6 millions de comptes se sont fermés au mois dernier. Tandis qu’au Canada, Facebook a enregistré une perte de 1,52 millions d’utilisateurs. Pour l’instant aucune inquiétude pour Mark Zuckerberg, dont l’invention affiche une croissance d’utilisateurs d’1,7%  entre mai et juin 2011. Cela est dû à l’adoption récente et  géante de Facebook par des indiens, des brésiliens, des mexicains et des thaïlandais. Du côté de la Grande-Bretagne, de la Norvège et de la Russie, le nombre d’inscrits à Facebook diminue. Le site insidefacebook.com affirme qu’ « au moment où Facebook ressemble environ 50% de la population totale d’un pays donné, la croissance est freinée jusqu’à s’arrêter complètement ». Le réseau social, qui devrait faire son entrée en bourse en 2012, valorisé à 100 milliard de dollars, a encore de longs jours devant lui. Et pour tous ceux qui commencent à douter, qui s’interrogent sur la ringardisité de Facebook, lisez plutôt le grand et l’unique Beigbeder, qui affirma lorsqu’il ferma son compte Facebook ceci :

« Facebook c’est l’empire des fakes et des frustrés, ou simplement des losers tristes et seuls, timides et respectables auxquels on offre un mensonge, en échange d’une surveillance orwellienne de leurs habitudes de consommation.(…) Facebook « drogue au narcissisme » ses utilisateurs.(…) « Avons-nous vraiment besoin de retrouver les gens que nous avons volontairement perdus de vue ?, évidemment non. » « Il y a la même différence entre le réel et le virtuel qu’entre la vie et la mort. Or moi je viens de prendre une grave décision : vivre. »

(c) visuel : outsourcingcontact.com, scoop.it

5 places pour 2 et 5 affiches à gagner pour La prima cosa bella (au cinéma le 29 juin 2011)
Gagnez 1×2 places pour Rhizomes aux Trois Baudets le 1er Juillet ( Alfie Ryner et christine and the queens)
Laurene Saby

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *