Mode
Propos grosso-lesbophobes pour Hervé Léger

Propos grosso-lesbophobes pour Hervé Léger

19 août 2015 | PAR Hakim Akcha

 

En pleine interview avec le Daily Mail, Patrick Couderc déclare que les créations de la maison de prêt-à-porter Hervé Léger ne sont pas destinées aux femmes « voluptueuses », lesbiennes et âgées. Des propos grossophobes, lesbophobes et gérontophobes qui font polémique.  

Lors d’une interview accordée au Daily Mail, Patrick Couderc, directeur de la section britannique de la célèbre maison américaine de prêt-à-porter Hervé Léger, affirme sans gêne que la marque n’est pas faite pour être portée par les femmes dites « voluptueuses« , ni par les lesbiennes et encore moins par les femmes âgées.

La marque est célèbre dans le monde pour ses créations audacieuses, ses « robes bandage » très appréciées des célébrités d’Hollywood. Et le directeur de la filiale britannique explique que ses robes ne sont pas faites pour  des femmes « aux hanches proéminentes et avec très peu de poitrine ». Non content de ses paroles grossophobes, le directeur poursuit sur des propos lesbophobes en ajoutant que les lesbiennes préfèrent être « masculines et décontractées ». Enfin, il termine cette interview en commentant les tenues des femmes qu’il juge trop âgées pour porter ses robes et explicité son propos : « vous avez deux millimètres de tour de taille en trop, ce n’est pas vraiment un désastre, et ce que vous ne remarquez pas, c’est que votre décolleté est lui trop profond de cinq centimètres, parce que vous avez 55 ans et qu’il est temps pour vous d’arrêter de tout déballer comme si vous en aviez 23. ».

Cette interview a suscité de nombreux scandales. Margaret Cho, célèbre humoriste plutôt voluptueuse et bisexuelle appelle au boycott de la marque. En outre, la célèbre tenniswoman Martin Navratilova considère désormais Patrick Couderc comme un « idiot total et fini ». La marque, directement touchée par le scandale, a rapidement réagi sur les réseaux sociaux en expliquant que les propos du directeur britannique n’engageaient que lui. Connu pour être « de la vieille école », l’homme aura tout le temps de se replonger dans le passé. En effet, Patrick Couderc a été licencié par la marque pour ses propos discriminatoires et sa vision dégradante de la femme. Enfin, le siège de la maison de prêt-à-porter s’excuse et déclare :  « Hervé Léger célèbre la sensualité, le glamour et la féminité sans discrimination. ». 

Visuel : © Logo officiel de la marque.

L’artiste Daniel Buren envisage une action en justice contre la ville de Lyon
Box-Office : 1.235.000 entrées France semaine pour Mission Impossible 5 Rogue Nation avec Tom Cruise
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *