Mode
Photoshop : Madonna déterre la pomme de discorde

Photoshop : Madonna déterre la pomme de discorde

06 janvier 2015 | PAR Audrey Altimare

« A utiliser avec parcimonie ». Tel devrait être le message pré- enregistré lors du démarrage du logiciel Photoshop. Une fois de plus, les accusations fusent, Madonna aurait été trop retouchée pour la campagne Versace 2015. Si l’utilisation à outrance de cet outil de retouche semble systématique, avouer faire partie du lot est plus problématique.

La Madone n’en est pas à son premier coup d’essai. Le scandale « Madonna/Photoshop » semble même être une véritable série aux innombrables épisodes. Début décembre la publication de la campagne Versace 2015 marquait la reprise des hostilités. Sur le cliché en noir et blanc, la chanteuse américaine n’arbore aucune ride et paraît avoir retrouvé le corps de ses vingt ans, abdos subtilement dessinés et bras fermes et toniques. Suite aux réactions violentes qu’ont suscité les clichés, la créatrice de mode, Donatella Versace, informait dans une interview accordée au Corriere della Serra, « ni ses bras ni ses abdos n’ont été retouchés ». Cela était sans compter sur le hasard du calendrier, qui a voulu que quelques jours plus tard apparaissent des images non retouchées de la chanteuse lors d’une séance photo pour le magazine Interview, traits tirés et rides apparentes.

“Born this way”?

Les célébrités sont nombreuses à se révolter contre les diktats de minceur qu’impose l’industrie de la mode. Beyoncé et autre Lady Gaga, se dépeignent au travers de leurs titres comme des féministes, assumant leurs formes. Mais la réalité les a vite rattrapées. Depuis septembre 2014, Queen B est accusée de retoucher ses photos Instragram et Tumblr amincissant ses cuisses et sa taille. Quant à l’interprète de « Born this way », les photos non retouchées de la campagne Versace dont elle était la muse en 2014 dévoilant ses formes et ses traits fatigués avaient été publiées quelques semaines après son lancement. Dans l’interview du Corriere della Serra, Donatella Versace avoue à mi- mots l’utilisation abusive de Photoshop par la star de la pop, « elle est concentrée sur la transformation, le charisme, se met en danger pour cela. Donc ce fut un peu la guerre pour la validation de la photo finale ».

La fausse excuse

Pour pallier  ces scandales à répétition, certaines pensent avoir trouvé la solution. Le « conturing ». Cette nouvelle technique ne nécessite, soi-disant aucune retouche via ordinateur. Tout se fait grâce à l’utilisation exagérée des produits cosmétiques et les jeux d’ombre et de lumière sur le visage pour le sculpter à la perfection.

Visuels: campagnes de pub Versace 2015 et 2014

L’agenda classique de la semaine du 5 janvier 2015
« Merci pour ce moment » de Valérie Trierweiler adapté au cinéma
Audrey Altimare

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture