Tendances

Le front anti-Hadopi fournit les outils pour contourner la loi

20 mai 2009 | PAR Jeremy

Tandis que Christine Albanel promet une mise en application de la loi Hadopi d’ici la fin de l’année 2009, la contre-attaque des internautes se met en place. Parmi les logiciels destinés à protéger les libertés individuelles de ces derniers, le prénommé « Tor » suscite de nombreux débats. Petit inventaire de cette fronde qui a pour but de contrer la loi « Création et Internet », définitivement adoptée mercredi.

touchepasamonnet

Inventaire d’une résistance

Le blog Linux Manua publie un « plan de résistance anti-Hadopi ». Il propose de boycotter les artistes ou les grandes maisons de disques ayant soutenu la loi, afin de faire chuter leurs ventes. Et ainsi prouver qu’Hadopi n’aura en rien amélioré le système de financement des droits d’auteurs. Outre cette exhortation classique, il dénombre dix antidotes pour se prémunir de toute sanction… avant que celle-ci n’arrive. Une sorte de vaccin.

Comme de nombreux internautes, Read Write Web pense que cette loi va à l’encontre des libertés individuelles et du fondement même d’Internet. Il propose ainsi des conseils, des programmes et des outils pour contourner la loi. A ses risques et périls, entendons : détournements de connexions Wifi, fausses adresses IP etc.. soit tout ce qu’il y a de plus illégal !

Enfin, c’est l’occasion pour les anti-Hadopi de sanctionner par les urnes les hommes politiques ayant soutenu le projet à l’Assemblée, dans les commissions, au Sénat ou dans leurs ministères. En effet, certains ont pris parti en faveur de la loi et se présentent devant le suffrage des français lors des élections européennes de juin prochain. L’appel lancé par les internautes est simple : « Voter pour ceux qui ont défendu la liberté sur Internet au parlement européen, c’est voter contre Hadopi et, cette fois, pour de vrai. »

Tor ou comment rester anonyme

Mais le système qui suscite le plus de réactions se prénomme « Tor. » Il permet de protéger son intimité sur internet face à la transparence décrétée par la loi Hadopi. Les communications, les échanges d’informations véhiculés sur des réseaux publics pourront être protégés, de telle manière qu’aucune instance supérieure ne puisse contrôler ou analyser ce trafic entre les différents internautes qui utilisent « Tor. » D’ailleurs, ce système est déjà largement utilisé. Il permet à certains journalistes de communiquer avec des opposants ou des dissidents tout en protégeant leurs sources, sans être découverts. Ou encore à des ONG d’être en contact avec leurs membres, sans que ces derniers ne dévoilent leur identité. Ce logiciel permet donc de garder l’anonymat, chose peu aisée sur internet.

« Tor » protège de la surveillance sur internet : l’analyse de traffic. Il crypte toutes les informations que vous pouvez dévoiler en naviguant sur internet : de quel pays envoyez-vous vos mails, de quel pays vous connectez-vous à partir du bureau de votre employeur ? Etc.. « Tor » permet de rester invisible, quels que soient vos échanges d’informations, il les protègent.

Ce logiciel ne protège pas entièrement, il faut aussi être malin : ne pas divulguer son nom ou ses coordonnés dans des formulaires web par exemple. De plus, il existe certains moyens pour contourner ce logiciel et découvrir l’identité de ceux qui se cachent derrière l’anonymat protégé par « Tor ». Le pari est donc risqué, le futur de ce logiciel peut-être compromis. Les internautes s’en défendent ainsi, à travers un plaidoyer pour la protection sur internet :

– « Les tendances législatives et technologiques actuelles menacent de plus en plus notre anonymat, restreignant ainsi notre liberté d’expression et d’accès à l’information sur l’Internet. Cela fragilise également la sécurité nationale et les infrastructures critiques en rendant les communications entre les individus, les organisations, les sociétés, et les gouvernements, vulnérables à l’analyse de trafic. Chaque utilisateur et chaque relais introduit de la diversité, renforçant ainsi la possibilité offerte par Tor de nous laisser reprendre le contrôle de notre sécurité et de notre vie privée. »

Jérémy Collado

 

Marion Cotillard
Quand la publicité se confronte au 7ème art : n°5 Chanel et Lady Dior
Jeremy

2 thoughts on “Le front anti-Hadopi fournit les outils pour contourner la loi”

Commentaire(s)

  • Vaissiere

    Je suis révolté contre cette loi, toujours pour le profit des + RicheS.

    Ma suppression de Ma LIBERTE, m’est Insuportable.

    juin 16, 2009 at 7 h 03 min
  • comme Hadopi exige de prendre ttes les mesures nécessaires pour éviter que quiconque utilise votre ordinateur à des fins illégales, j’utilise le vpn pour me protéger et télécharger!
    J’ai vpn4all les serveurs sont protégés, du coup ni le gouvernement, ni les hackers ne peuvent lire mon IP. J’ai essayer car il offrent un essaie gratuit et puis je me suis dit que sa valait trop le coup!
    si sa vous intéresse vpn4all.com/fr/trial/

    novembre 3, 2010 at 23 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *