Le Buzz

Règlements de compte chez les déboutés du gouvernement

30 juin 2009 | PAR Charlotte

Le très médiatisé débarquement de Frédéric Mitterrand au ministère de la culture a quelque peu fait tomber aux oubliettes les ministres remerciés. Pas vraiment ravis de la manière dont ceux-ci ont été littéralement éjectés du gouvernement, les critiques insidieuses (ou pas) n’ont pas tardé à se faire entendre dans les médias depuis mardi.51281_une-sarko-fillon
Pour la seconde fois, le désormais ex-secrétaire d’Etat aux Sports a été mis à la porte . Evincé de la responsabilité du portefeuille de la Jeunesse il y a quelques mois, Bernard Laporte a subi un deuxième plaquage en se faisant jeté de son poste. Amer, celui-ci a déclaré sa rancœur contre un Bernard Kouchner visiblement condescendant et une ancienne garde des Sceaux « très fausse » avec qui il semblait pourtant bien copiner lors de la dernière Garden Party de l’Elysée. Depuis quelques temps loin de la capitale, Rachida Dati a quant à elle été très vite remplacée dans le rôle du symbole de la diversité, tant chéri par le président,  par Nora Berra au nouveau poste de secrétaire d’État aux Aînés.
Pourtant, Laporte n’a pas été le plus mal loti puisque il a eu l’honneur d’être tenu informé de son licenciement express ; contrairement  à Christine Boutin qui a appris son «  jetage au journal de 20h de TF1 ». La bigote du gouvernement a déclaré avoir été « traitée de façon inhumaine » et « victime d’un délit de sale gueule ». Nicolas Sarkozy pourrait bien lui remettre de quoi la faire taire afin d’éviter le scandale.
Quant au secrétaire d’Etat Yves Jégo, on a du penser qu’il avait besoin de vacances ( aux Antilles ?) car sa photo ne sera plus d’actualité sur le trombinoscope gouvernemental. Celui-ci pensait avoir réussi à se faire oublier après le catastrophique épisode guadeloupéen alors qu’on lui avez reconnu des excuses telles que le peu de soutien de Michèle Alliot-Marie et le manque de budget alloué. Erreur,  Yves Jégo a tout de même annoncé la sortie d’un livre d’ici peu : certainement pas un hommage à la bienséance de Matignon et de l’Elysée.

Le 63e festival d’Avignon, c’est bientôt !
Pina Bausch, chorégraphe de génie, est décédée
Charlotte

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *