Le Buzz
Qui peut sauver My Space ? Le Soldat Timberlake !

Qui peut sauver My Space ? Le Soldat Timberlake !

27 septembre 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Alors, là, il y a de l’info. Soyons honnête, cela nous avait échappé : le chanteur Justin Timberlake est le co-propriétaire de l’ancêtre des réseaux sociaux, nommé ici ! MySpace. L’artiste a prévu une onde de choc pour sortir le papa des réseaux sociaux de l’oubli.

MySpace aura bientôt 10 ans et durant cette décennie, Twitter et Facebook ont réussi à faire rapetisser ce géant créé en 2003.  Ce site web permet aux musiciens de présenter leur travail et de le partager. Veritable concurrent des majors il fut par certains simplement prohibé.En 2005, MySpace est  le quatrième site le plus consulté au monde, devant Ebay.  Ce temps là est révolu. selon le classement Google des 1000 sites les plus consultés dans le monde, en mai 2012, Facebook comptait 880.000.000  visiteurs uniques, Myspace 46.000.000.

Sur Twitter, Justin Timberlake a publié une vidéo au titre clair : »This is MySpace ». A voir ce clip où le jeune homme se met d’ailleurs bien en avant, le nouvel outil serait un mix parfait de tous les réseaux sociaux existants déjà. On pourra ainsi y publier des photos, partager sa musique, inviter des amis, le tout avec plus de clarté et de fluidité.  C’est inscrit sur la Home Page de My Space, ils partent « from scratch ».

On n’en sait pas plus pour le moment, mais on s’interroge. Le fondateur du cabinet de conseil Exercices de Style résume bien l’affaire de l’échec de google chrome qui « pourtant offre des outils techniques fabuleux », mais « le coût d’entrée dans un réseau social est phénomal, les utilisateurs ne basculent plus si facilement ».

Alors, quelle place pour les anciens ?

Gagnez 5 fois 2 places pour « Une faille » de Mathieu Bauer le 8 octobre au CDN de Montreuil
Forecasting, Barbara Matijevic & Giuseppe Chico à la Ménagerie de verre dans le cadre du Festival d’automne
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture